Chaque jour pendant treize ans, l’artiste Beeple, alias Mike Winkelmann (ci-dessous), a réalisé un dessin, d’abord avec un stylo et du papier, puis majoritairement à l’aide de logiciels, pour commenter et transposer l’actualité dans son univers étrangement apocalyptique. Rassemblées dans Everyday, the first 5000 days, ces illustrations constituent la première œuvre exclusivement numérique vendue par Christie’s pour la somme record de 70 millions de dollars le 11 mars dernier.

Une semaine plus tôt, une gravure du street artist Banksy avait été convertie au format numérique avant d’être brûlée. Après avoir acheté ce tirage authentique auprès d’une galerie, la société de blockchain Injective Protocol a ainsi montré l’œuvre partir en fumée en direct sur Twitter, pour témoigner de sa transformation en objet numérique unique. Clin d’œil à l’autodestruction programmée par l’artiste même lors de la vente d’une de ses œuvres chez Sotheby’s en 2018, cette provocation spectaculaire réveille des soupçons d’une bulle spéculative autour du crypto-art, qui demeure un marché encore embryonnaire.

Aux problématiques liées à l’authenticité et à la traçabilité des œuvres numériques, la technologie de la blockchain – le protocole informatique sur lequel reposent les cryptomonnaies telles que bitcoin ou ether – répond avec le Non-Fungible Token (NFT). Dans ce «jeton non fongible» réside la preuve de propriété numérique avec l’historique complet des transactions, en cryptomonnaies bien sûr.

Il s’agit d’un certificat réputé inviolable, offrant de nouveaux modèles de monétisation et de diffusion des œuvres. Résultats: transparence, suppression des intermédiaires usuels et davantage de marge de manœuvre pour l’artiste qui peut percevoir des royalties chaque fois que son œuvre est revendue sur un autre marché.

Des plateformes spécialisées ont déjà fait leur apparition, comme SuperRare, OpenSea ou encore Nifty Gateaway. Les objets numériques à collectionner prennent les formes les plus variées, car le NFT permet de commercialiser sur internet à peu près tout ce qui est imaginable, d’une animation GIF à un extrait de match de basket de la NBA, de la tenue de votre personnage dans un jeu vidéo au premier tweet du fondateur de Twitter.


Retrouvez tous les articles de la rubrique «Un jour, une idée».