Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Souhaitant initier les Suisses aux pop-corns gastronomiques, …

Un jour, une idée

Le pop-corn prend de nouvelles libertés

Soufflés à l’air chaud et assaisonnés de manière franchement inattendue, les grains de maïs de Be Popcorn offrent de nouvelles saveurs en Suisse romande

Quand on lit «chocolat latte et chai» sur un sachet en papier kraft, on pense à une boisson d’hiver ou à une préparation pour cake. Eh bien non. Il s’agit de la dernière recette de pop-corn imaginée par la jeune marque Be Popcorn basée à Savigny (VD). Diplômée de l’Ecole hôtelière de Lausanne, passionnée de cuisine, Constance Legrain a découvert le pop-corn assaisonné dans les apéros aux Etats-Unis et en Irlande. Là-bas, on n’en mange pas qu’au cinéma. Et il devient un territoire d’audaces culinaires, au même titre que les chips version chic de la dernière décennie.

Souhaitant initier les Suisses aux pop-corns gastronomiques, elle a importé deux machines des Etats-Unis capables de souffler les grains avec de l’air chaud, sans huile ni beurre, pour conserver tous les nutriments. «L’idée est de sublimer un produit simple avec des goûts inattendus en bouche, tout en restant sur un segment naturel et sain», explique-t-elle. Du genre «sel fou aux herbes», «curry colombo et citron», «gruyère AOP et poivre noir», «chocolat ambré et café», «chocolat ambré et citron» ou «framboise et chia».

Lire aussi: Le pop-corn, ce petit grain qui veut tout souffler

La créatrice a choisi de travailler la variété de maïs Mushroom, qui s’ouvre en forme de champignon, pour un grain soufflé plein, croustillant. Elle se fournit pour l’heure chez un agriculteur en reconversion bio en France voisine. «A part lui, tous nos partenaires et prestataires sont Suisses. Les condiments exotiques, comme le curry, nous sont livrés par Le Monde des Epices, qui a un réseau de petits producteurs», précise-t-elle.

Déjà distribuée dans une vingtaine d’épiceries en Suisse romande, la marque séduit aussi les entreprises et les chefs avec ses variations personnalisées. La Fromathèque de Martigny a commandé un pop-corn de brebis bio, un chef genevois un grain noir à l’encre de seiche et les boutiques Royaume Melazic une version «licorne rose et blanc». «Nous en sommes à plus de 3000 paquets par mois, auxquels s’ajoutent la production en vrac et les commandes des entreprises», s’enthousiasme la fondatrice, qui lancera deux nouvelles saveurs «solaires» cet été.


Be Popcorn, liste des revendeurs et boutique en ligne

Publicité
Publicité

La dernière vidéo lifestyle

Les secrets d'un dressing minimaliste

«Moins, c'est mieux», y compris dans sa garde-robe. En collaboration avec responsables.ch, la blogueuse et auteure de «Fashion mais pas victime» Mélanie Blanc vous donne ses conseils pour acheter modérément et rester branché.

Les secrets d'un dressing minimaliste

n/a