Se raser ou coiffer sa barbe. Appliquer au pinceau un peu de poudre anti-brillance et tapoter de la crème anticerne. Se parfumer. Prendre un café et départ. Telle pourrait devenir la routine matinale des hommes de demain. «Des études récentes indiquent qu’environ un homme sur quatre utilisera du maquillage au cours des cinq prochaines années», s’enthousiasme Danny Gray, à la tête de la marque britannique War Paint. En vente chez Manor depuis le début d’année, la gamme composée d’une base, d’un correcteur, d’un fond de teint, d’une crème hydratante teintée et d’une poudre est censée dissimuler discrètement les irrégularités du visage. «Chacun devrait pouvoir se sentir bien dans sa peau, poursuit le fondateur. War Paint donne aux hommes la possibilité d’améliorer leur apparence en quelques étapes avec un peu de maquillage, sans que personne ne le remarque, et de commencer ainsi la journée avec plus d’assurance.»