Men Only (6)

Le printemps de Moynat

Chaque jour, zoom sur Paris où défilent les collections pour l’automne masculin 2012.

Chaque jour, zoom sur Paris où défilent les collections pour l’automne masculin 2012.

Il était une fois il y a quelques jours à peine… Parce que c’est il y a une poignée de jours que la belle boutique Moynat a ouvert au cœur de Paris*. La fin d’une éclipse de 35 printemps.

L’histoire de la plus ancienne marque de maroquinerie de luxe française débute en 1849. Une Savoyarde, Pauline, est l’âme de la maison. Rare femme dans un milieu masculin, elle impose son esthétique et son sens du détail pratique. Et l’histoire de Moynat d’épouser celle de la société: essor de l’automobile (Moynat adapte ses malles, les dote de serrures sûres et d’une étanchéité à toute épreuve); voyages, tourisme. Jusqu’à la fermeture. Avant la réouverture, sous l’impulsion de Bernard Arnault.

De son beau passé, Moynat a gardé son sens technique, son goût de la légèreté et des cuirs rares. Seuls une dizaine d’artisans produisent les commandes spéciales ou les collections homme et femme. La plupart des bagages, classiques et racés, recèlent des astuces pratiques. Chaque objet a son histoire, puisque chez Moynat, un porte-iPad, une malle ou un cabas taillé dans la Toile Initiale sont réalisés par le même artisan, du découpage aux finitions. Moynat, ou l’art d’emballer l’air du temps.

* 348, rue Saint-Honoré, Paris. www.moynat.com. En photo: sac 48 heures noir Holdall en cuir taurillon souple.

Demain: chez Kenzo, du nouveau

Publicité