haute couture

Quatre questions à Stéphane Rolland

«J’ai travaillé ces silhouettes comme des sculptures»

Le Temps: Dans ce défilé, vous semblez parler de vous plus qu’à l’accoutumée. Comme si vous aviez exposé une part de vos pensées profondes.

Stéphane Rolland: Peut-être, mais c’était inconscient. Un défilé est toujours quelque chose d’intime. Mais c’est vrai, il s’est passé beaucoup de choses dans ma vie et cette collection est sans doute le reflet de ce que je suis. J’y exprime des choses plus intérieures. Elle est très graphique, mais j’ai voulu y apporter de la sensualité, beaucoup de douceur.

En plus d’architecturer le corps, vous avez ajouté des effets en 3 D, comme des feuilletés, qui ressemblent à des ailes. De ce fait, la femme devient sculpture vivante. Votre couture s’inspire-t-elle du monde de l’art?

J’ai travaillé ces silhouettes comme des sculptures, en effet. Mais tout en légèreté, ce qui n’est pas évident. Les feuilletés d’organza ont été inspirés par les œuvres de Verner Panton, le graphisme des silhouettes par Alvar Aalto… Il y a toujours des artistes qui s’introduisent dans mes créations.

On découvre des matériaux surprenants dans cette collection. En quelle matière étaient faites ces longues épaulettes qui ressemblent à une chevelure de plastique?

J’essaie toujours de travailler avec de nouveaux matériaux. Là, j’ai utilisé de la fourrure de silicone. J’ai aussi fait appel à d’anciens élèves de l’école Boule pour développer les accessoires en marqueterie de bois précieux. Cela ressemble presque à de la joaillerie.

Chaque saison, vous choisissez une personnalité pour incarner votre mariée. Pourquoi Fan Bingbing?

Souvent, les partenariats entre les stars et les marques ressemblent plus à des transferts d’argent qu’à des histoires d’amour. Quand on m’a présenté Fan à Paris, je savais qu’il serait intéressant, pour une ouverture sur le marché chinois, de travailler avec la première star chinoise. Mais je voulais qu’une connexion se fasse entre nous. Elle a été une mariée magnifique: elle est allée au-delà de mes espérances…

Publicité