Tourisme

Les Quatre-Cantons en quatre musts

Unesco Biosphère Entlebuch, la mystique

On l’appelle le Far West de Lucerne: l’Entlebuch, qui occupe le sud du canton, a été désignée première réserve de biosphère de Suisse. Près de 400 km² de marais sauvages et karstiques offrent un paysage mystique idéal pour se ressourcer devant une nature intacte. Une nature composée de pâturages idylliques et de sommets élancés, dont la Schrattenfluh ou le Brienzer Rothorn. Ce n’est pas étonnant que, dans le parc d’Entlebuch, se trouve Heiligkreuz (Sainte-Croix), un lieu de pèlerinage réputé pour délivrer une énergie naturellement magnétique.

Seetal, la carte postale

C’est le décor de carte postale rêvé: le Seetal, littéralement «vallée des lacs», s’ouvre sur les Alpes de Suisse centrale avec un horizon dessiné par le Rigi (1797 m), le Pilate (2128 m) et le Titlis (3238 m). Le paysage verdoyant est ponctué des lacs de Hallwil et Baldegg. Une des particularités de la région, ce sont ses monuments du Moyen Age, souvent très bien conservés et ouverts à la visite. Parmi ces forteresses, le château de Hallwyl marquera les esprits. Construit au XIe siècle, ce château à douves, parmi les plus romantiques de Suisse, propose une exposition qui permet de s’immerger dans la vie quotidienne de la forteresse, du XVIIIe siècle au XXe siècle, et de partir à la rencontre de Franziska Romana, Bernhardine et Wilhelmina de Hallwyl, les anciennes habitantes des lieux.

Willisau, la médiévale aux accents jazzy

Pour qui aime le jazz, le nom de cette petite ville du canton de Lucerne n’est pas inconnu: Willisau accueille en effet chaque année, depuis 1975, un festival de jazz international. La cité médiévale, fondée il y a plus de 700 ans, résonne de notes bleues, de son château jusqu’à sa rue principale et sa vieille ville, où l’on peut admirer trois magnifiques fontaines heptagonales. Autre curiosité de Willisau, son Hôtel de Ville, ses remparts et ses portes méritent également le détour. La région vallonnée de Willisau, appuyée sur les contreforts du Napf (1408 m), offre un très beau réseau de balades. Elle est notamment traversée par la Route du cœur, itinéraire national balisé loin des sentiers battus et dont une boucle est à faire à vélo électrique, par exemple autour du Napf (1408 m).

Sempach, l’amie des oiseaux

C’est le nom d’une bataille, en 1386, bien connue des Suisses, car elle signa la défaite de l’occupant habsbourgeois contre les Lucernois et confédérés: Sempach. Mais c’est aussi une très belle région bordée d’un lac, qui bénéficie d’un environnement où la nature est totalement préservée. Les oiseaux y sont chouchoutés, notamment grâce à la station ornithologique, un centre dédié à l’étude et à la protection des espèces indigènes reconnues internationalement. Ouvert au public, le centre est innovant à plus d’un titre. Il est en effet installé dans un bâtiment de trois étages en terre crue, une construction écologique pionnière dans le pays. Il propose en outre une exposition interactive qui permet de découvrir l’univers et le chant des oiseaux mais aussi de se faire «baguer» comme un oiseau et de découvrir à quelle espèce on appartiendrait.


En savoir plus sur : www.sempachersee-tourismus.ch

Explorez le contenu du dossier

Publicité