«Il faut faire la différence entre une mauvaise relation et une relation toxique. La première peut découler d’un désaccord intellectuel, d’une difficulté à communiquer ou d’une distance affective. Ces éléments déclencheurs peuvent perturber la fluidité des interactions de manière plus ou moins durable, mais un changement positif et un retour à la normale sont possibles. Une relation toxique, par contre, implique qu’une personne exerce un pouvoir abusif sur l’autre avec pour conséquence une destruction de la personnalité ainsi qu’une perte de l’estime de soi, d’où l’utilisation du terme poison en psychologie. Elle a des répercussions sur la santé et le bien-être (anxiété, stress, troubles du sommeil, rumination mentale). Souvent la personne qui en souffre cherchera une aide extérieure ou se muera dans une culpabilité silencieuse.