La musique orchestrale, expérience essentiellement auditive et mentale? De moins en moins, avec les captations qui se multiplient, à cause du covid ou peut-être grâce à lui. Le plus bel exemple de mise en valeur visuelle d’un concert symphonique vient de l’Orchestre de Paris et de la Philharmonie qui l’héberge.

L’éblouissante proposition qu’ils viennent de réaliser plonge au cœur des pupitres et de l’espace conçu par Jean Nouvel. En vol, surplombant le bâtiment ou se faufilant à l’intérieur, glissant à fleur de peau des musiciens, caressant les instruments entre lumières aveuglantes et ombres mystérieuses, l’œil jubile. Et l’oreille se tend avec passion.