Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Les bienfaits des aliments sur l'éclat et la pureté du teint font l'objet de plusieurs livres ce printemps.
© twomeows

Beauté

Les recettes du bon teint

Après les superfoods et les jus détox, place aux aliments qui rendent beaux. Du brocoli à la quinoa, tour de cuisine des meilleurs alliés de la peau

Le soin quotidien du visage est essentiel pour la beauté du teint. Démaquillage, sérum, crème et protection solaire purifient, nourrissent et protègent la peau. Mais les pots ne sont pas tout-puissants. C’est l’alimentation qui influe le plus sur la qualité de l’épiderme. Des études scientifiques récentes ont observé l’impact des habitudes de consommation sur son apparence, sa fermeté ou encore son hydratation. A l’Université de St Andrews au Royaume-Uni, des chercheurs ont par exemple suivi 35 étudiants pendant six semaines en consignant tout ce qu’ils avaient mangé et en mesurant l’évolution de leur teint.

Une partie d’entre eux a diminué sa consommation de fruits et légumes et une autre l’a augmentée. Les résultats publiés en 2012 dans l’American Journal of Public Health mettent en évidence l’écart entre les deux groupes: le régime fruits et légumes engendre un teint doré, d’apparence plus belle et saine. «A force de bénéficier des crèmes les plus perfectionnées, nous avons oublié que la beauté passe aussi par une alimentation saine et bien pensée. La peau reflète sans tricher notre état de santé», explique Dr Olivier Courtin-Clarins, directeur général du groupe Clarins qui vient de publier Belle dans mon assiette. Ma Beautyfood attitude (Cherche Midi).

Lire aussi: Sauver sa peau avec une protection quotidienne

Faire un plan peau

Le pouvoir des aliments, à même de compenser les écarts, soigner des problématiques et embellir le teint fait l’objet de toute une vague de livres ce printemps. Ils présentent plusieurs cas de figure – manque d’éclat, de tonicité ou d’hydratation – suivis de leurs solutions alimentaires et de recettes simples. Tous promettent des résultats visibles. «Le teint commence à retrouver sa luminosité en quelques jours à peine, car les cellules se renouvellent en permanence. L’amélioration de l’aspect de la peau est visible au bout d’un mois environ», promet le spécialiste.

Dans Mon cahier Beautyfood (Marabout), la dermatologue Nadine Pomarède et la cheffe Catherine Moreau conseillent aux peaux déshydratées, qui manquent souvent de souplesse, des légumes riches en eau comme le concombre et des mets axés sur les bonnes graisses (oméga-3 et 6), avec de l’avocat, des poissons gras (saumon, maquereau, sardine, hareng), des oléagineux, des huiles première pression à froid (olive, colza ou germe de blé) et des œufs. A l’inverse, certains aliments comme les huîtres ou le steak de bœuf régulent la sécrétion du sébum, typique des peaux grasses.

Dans ce sens, pour éviter l’acné, les sucres rapides sont à bannir. On les trouve dans les aliments à base de farine blanche raffinée (pain, pâtes), les gâteaux et jus de fruits industriels, les sodas, les chocolats au lait ou blanc, le riz blanc. C’est ce qu’a fait la blogueuse britannique Hanna Sillitoe, qui raconte son changement radical de régime dans Mon plan peau. Le soin dermatologique par l’alimentation (Rouergue). Pendant 20 ans, elle a souffert de psoriasis, d’eczéma et d’acné. En supprimant le gluten, les produits laitiers, les aliments transformés, le sucre, mais aussi certains aliments sains mais qui ont des effets inflammatoires sur les peaux sensibles, comme les fraises, les oranges et les tomates, l’apparence de sa peau s’est transformée.

Tonicité et éclat

L’éclat du teint dépend, quant à lui, du bon cocktail de vitamines et d’oligo-éléments. A commencer par la vitamine C, antiradicalaire et utile à la fabrication du collagène, présente dans les agrumes, les fruits exotiques et le brocoli. La vitamine A, pour la souplesse et la résistance, dans le beurre, les œufs, le foie. La vitamine E, aux propriétés antioxydantes et anti-vieillissement, dans les huiles végétales et les noix. Le sélénium, allié précieux contre le vieillissement cellulaire causé par la pollution, dans les viandes et les crustacés. Sachant qu’une carence en fer grise le teint, on prend garde à en consommer suffisamment (viande rouge, chocolat noir, plantes aromatiques) en évitant de boire du thé dans les deux heures qui suivent.

Lire également: Sous le soleil exactement: l'inégalité face aux UV

Les carottes, tomates et abricots, riches en bêta-carotène, ce pigment naturel orange qui protège la peau des UV et la prépare au bronzage, contribuent aussi à la bonne mine. Pour contrer les effets vieillissants des radicaux libres, chaque saison a son cortège de fruits et légumes riches en antioxydants: mâche, brocolis, choux, épinards, blettes, poivrons et petits pois, fraises, framboises, myrtilles, grenades ou cassis. Moins connus, les flavonoïdes que l’on trouve dans le vin rouge, les pépins de raisin ou le thé vert préviennent le vieillissement cutané, améliorent la circulation et luttent contre les imperfections cutanées.

«De manière générale, je recommande une alimentation végétale, variée et vivante. C’est stupide de ne manger que du chou kale sous prétexte qu’il est tendance, conclut Olivier Courtin-Clarins. On devrait donc alterner les aliments selon leurs bienfaits, sans oublier de faire une ou deux cures détox dans l’année pour activer le renouvellement cellulaire.»

Publicité
Publicité

La dernière vidéo lifestyle

Les secrets d'un dressing minimaliste

«Moins, c'est mieux», y compris dans sa garde-robe. En collaboration avec responsables.ch, la blogueuse et auteure de «Fashion mais pas victime» Mélanie Blanc vous donne ses conseils pour acheter modérément et rester branché.

Les secrets d'un dressing minimaliste

n/a