«Notre époque a tendance à accélérer le temps, mais le temps s’arrête lorsque je deviens l’Homme bleu», confie le Neuchâtelois André Kuenzy à propos de son personnage poétique, créé il y a plus de vingt ans. «C’est une expérience humaine et intuitive, une sorte de «moi primaire», explique cet architecte de formation. Drapé dans sa combinaison en néoprène recouverte de latex et caché derrière sa trompe, l’artiste a sillonné le monde. Du Japon au Mexique en passant par le Sénégal, l’Homme bleu a multiplié les rencontres et photographié les réactions qu’il suscitait. Mais la base arrière d’André Kuenzy est au cœur du Vallon de Serrières (NE), qui accueillait autrefois les usines de chocolat Suchard et leur fameux silo à sucre. Arrivé en 1990, il rachète une partie des locaux quelques années plus tard.