Un jour, une idée

A la rencontre de la fée verte dans le Val-de-Ruz

Larusée ou une recette et une méthode de distillation ancestrales: voilà le secret de la renaissance de l’absinthe à Fenin (NE)

Il est des mots que l’on ne prononce qu’à demi-voix: l’absinthe en fait partie. Elle conserve en effet une aura sulfureuse, héritée d’un passé trouble. Au début de 2012 pourtant, Nicolas Nyfeler et son beau-père font le pari audacieux de donner un nouveau souffle à cet élixir longtemps prohibé. Larusée voit alors le jour et propose une vision résolument contemporaine du spiritueux, bien que respectueuse des longues traditions qui ont fait son succès.

Une passion partagée

Recette et méthode de distillation ancestrales, élaboration totalement artisanale: voilà le secret de la renaissance de la fée verte dans la petite localité de Fenin (NE). De la sélection des herbes à la mise en bouteille, il s’agit là d’une passion partagée et d’une histoire de famille. Pour preuve, la «Blanche de Léon» – qui contient de l’edelweiss bio cultivé en Suisse – doit son nom à celui sans qui rien ne serait arrivé: le grand-père de la femme du maître-distillateur, feu Léon Duvanel.

Dégustations et cocktails

Si d’éminents chefs vaudois et valaisans – Stéphane Décotterd du Pont de Brent et Damien Germanier, à Sion, notamment – utilisent les absinthes Larusée afin de parfumer certains plats, il est également possible d’aller à la rencontre de la fée verte directement sur place. Des dégustations et autres cocktails dînatoires sont organisés dans la grange restaurée d’une ferme typiquement neuchâteloise, en compagnie des spécialistes de la maison.

La Grange Larusée, Fenin (NE), 6 personnes min. formules dès 10 fr., tél. 032 853 12 03, www.larusee.com

Publicité