Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Delphine Blanchard: une belle imagination.
© DR

Un jour, une idée

Repenser son intérieur sans rien acheter

A la tête de Remue-ménage, Delphine Blanchard propose de réorganiser nos pièces problématiques en utilisant, si possible, uniquement les meubles et objets existants

Chez elle, un vieux casque de coiffeur pour sécher les cheveux est devenu une lampe de salle à manger. Les sets de table et les nappes sont suspendus sur des cintres à pinces dans un placard pour qu’ils soient plus faciles à saisir. Une petite assiette d’apéro se trouve être porte-savon déniché au rayon salle de bains. Chez Delphine Blanchard, les objets et les meubles sont détournés ou transformés au gré de ses inspirations.

«Je suis depuis toujours habitée par une ingérable manie quand j’arrive chez les gens. Mon cerveau se met en mode «comment améliorer la qualité de vie des gens qui vivent là?». Il en résulte des idées, des conseils et parfois même une mise en application immédiate! J’ai retourné mon appartement vingt fois. Mes amis en rient et jouent au jeu des sept erreurs entre deux visites.»

Objectif bien-être

Fille d’un architecte d’intérieur, elle a grandi puis travaillé dans le design d’intérieur et le mobilier contemporain. Dix ans au service de clients privés ou professionnels lui ont permis de développer la lecture des pièces, l’organisation des espaces, l’éventail des tendances et des styles. Depuis le début de l’année, elle se consacre pleinement à Remue-ménage, un service de conseils pour mettre en valeur ou réaménager les intérieurs.

Mais rien à voir avec les coachs médiatisés des émissions déco qui prolifèrent sur les chaînes de télévision. «Au-delà des pages d’un magazine, c’est l’humain qui m’intéresse. Son mode de vie, sa façon de recevoir chez lui, son besoin de s’y sentir bien. Mon travail est un dialogue, une alchimie entre la personne et son intérieur. Je cherche le petit détail ou le grand changement qui fait la différence», poursuit-elle en visant principalement l’Arc lémanique.

Faire avec ce qu’on a

Pour chaque projet, le but est de faire avec les meubles, objets et accessoires existants, en les déplaçant, les transformant, les détournant. Selon elle, les gens oublient de s’approprier ce qu’ils achètent. Ils sont souvent prisonniers d’une vision: celle qu’on leur vend. Alors que bien d’autres utilisations sont possibles. Elle propose son conseil à prix abordable, 180 francs, pour amener les gens à réfléchir et non pas à acheter de nouvelles pièces en espérant régler le problème. «S’ils manquent d’énergie pour faire bouger les choses, je reviens volontiers avec la mienne», précise-t-elle.


Remue-ménage, du mouvement dans votre intérieur, Delphine Blanchard.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo lifestyle

Les secrets d'un dressing minimaliste

«Moins, c'est mieux», y compris dans sa garde-robe. En collaboration avec responsables.ch, la blogueuse et auteure de «Fashion mais pas victime» Mélanie Blanc vous donne ses conseils pour acheter modérément et rester branché.

Les secrets d'un dressing minimaliste

n/a