Un jour, une idée

Les Rêveries d’Eve, made in Genève

C’est dans un petit atelier à Plainpalais que voient le jour les bijoux délicats et sophistiqués de Silvia Barbagallo

Des cercles, des demi-lunes et des obliques, un sertissage discret: l’univers des Rêveries d’Eve évoque d’emblée un minimalisme affirmé qui égrène des pièces peu imposantes. La subtilité se joue sur la façon d’épouser l’oreille ou le doigt, sur leur manière de capter la lumière.

Il y a par exemple cette mono boucle d’oreille qui intrigue par l’opposition d’une partie ronde derrière le lobe et une petite barre sertie de diamants devant, exquis jonglage de géométries simples autour de l’oreille. Il y a aussi ces bagues qui ont la forme de la lettre grecque oméga et dont la partie visible semble suspendue entre les doigts. Comme l’indique le nom d’une des collections les mieux vendues qui s’intitule Urban Tribe, il s’agit de bijoux faciles à porter, parfaits pour vous accompagner du matin au soir dans le rythme effréné de nos existences citadines.

Ces pièces sont réalisées dans un atelier à Genève, dans le quartier de Plainpalais, en argent et en or 18 carats, écoresponsables car recyclés. Dans son laboratoire, Silvia Barbagallo désormais assouvir son envie dévorante de travailler la matière qui l’a poussée à bifurquer vers la bijouterie après une licence en histoire de l’art.

Après des cours d’initiation auprès de la fameuse école d’art londonienne Saint Martin’s School, la Genevoise aux origines siciliennes a complété ses études à l’Institut européen de design de Milan avec une spécialisation en haute joaillerie. «C’était l’expérience parfaite qui combinait le dessin technique, la réalisation en 3D et la fabrication manuelle du bijou en atelier. De retour à Genève, je réalisais des gouaches pour des maisons de joaillerie, mais j’avais besoin de créer avec mes mains.»

Actuellement, l’artisane épanouie est totalement absorbée par la fabrication de pièces uniques qui viennent enrichir la collection Les Merveilleuses, clin d’œil à une inspiration plus bucolique. Pétales et feuilles sont martelés à la main pour des pièces romantiques comme ce fabuleux ear cuff, sculpture d’oreille qui, au lieu de se contenter du lobe, magnifie tout le pavillon auditif.


Les Rêveries d’Eve, case postale 4, 1211 Genève 4, tél. 078 793 68 42. Tous les articles de la rubrique «Un jour, une idée».

Publicité