Exposition

A Rossinière, en flânant

En descendant du train panoramique Goldenpass, le visiteur est accueilli à la gare par des objets signés de Simon Vélez, et quelques documentaires sur son travail. Dans le village, le parcours d’exposition inscrit les images sans cadre dans le paysage, comme pour mieux les faire dialoguer. Ici, les vues d’un pont de Bogota suivent les lignes du pont «de la Mâchecroute». Là, des images de charpente d’inspiration coloniale s’adossent au bardage de mélèze d’un grenier à foin. C’est Heidi qui papote avec Indiana Jones…

Rossinière affiche au Revers: Simon Vélez, la maîtrise du bambou. Jusqu’au 22 septembre.

Publicité