Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire

Mode

Le Sartorialist ou l’éternel masculin

Scott Schuman, alias The Sartorialist, est le bloggueur de mode le plus connu. Il sort un livre formidable qui réunit ses meilleures photos prises dans la rue.Il a donné une nouvelle jeunesse à l’élégance du passé

Quand vous aurez fini cet article, remontez à la page 6 du journal. Vous y reverrez une pub avec David Beckham. Et notez combien on a pris soin de ne pas gommer les rides du footballeur vieillissant. Puis, souvenez-vous de la dernière campagne Chanel N° 5, celle qui utilise le visage de Brad Pitt. Vous vous rappelez combien l’acteur y exhibe son visage étonnamment maturé? Pour finir, regardez les deux hommes ci-contre. Ces types à la mode n’ont pas 30 ans. Pourtant, ils portent des accessoires – chapeau, pochette, barbe patriarcale, lunettes Malcolm X – qui pourraient avoir appartenu à un grand-père…

Déduction: dans la rue et les magazines, les signes d’une élégance virile à l’ancienne cohabitent désormais avec l’éternelle jeunesse et ses appâts publicitaires. Le passé, ce nouveau réservoir de figures identificatoires. Quête du repère. Daddy cool!

S’il en est un qui a su rendre leur grâce aux personnes âgées élégantes, aux vieillards en costume qui prennent le chaud sur un banc du côté de Brooklyn ou de Milan, aux kids qui portent un nœud papillon, c’est Scott Schuman. Sous le pseudo de «The Sartorialist», cet Américain photographie, depuis 2005, des gens qu’il cherche dans la rue (adolescent américain anonyme, déesse suédoise vélocyclopédiste, star parisienne se hâtant vers quelque défilé) et dont il publie les photos sur son site*. Lequel passe pour le plus influent et permet à son auteur – devenu photographe de mode – d’avoir un revenu estimé à un million de dollars par an.

Justement, le «Sartorialist» publie un livre, Closer**, qui reprend ses meilleures images. Une bible des rêves et des réalités élégantes actuelles. Sa force: des images où, malgré un instinct aigu de l’apparat, les vêtements se voient moins que les âmes qui les habitent.

* www.thesartorialist.com ** Closer, Scott Schuman, Penguin Books, 514 p., 19x13 cm, 35 francs.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo lifestyle

Les secrets d'un dressing minimaliste

«Moins, c'est mieux», y compris dans sa garde-robe. En collaboration avec responsables.ch, la blogueuse et auteure de «Fashion mais pas victime» Mélanie Blanc vous donne ses conseils pour acheter modérément et rester branché.

Les secrets d'un dressing minimaliste

n/a