Il y a des villages qui s’ouvrent grand comme une fleur un jour, parfois plus, par année. Cully est l’un d’entre eux. Son grand bazar prévu le premier dimanche de décembre (le 6, donc, cette année), invite à rencontrer ses artisans, ses lieux cultes et ses bistrots autrement, que ce soit par le biais d’expositions de peintures, de stands de truffes suisses ou de concerts de rue.

L’occasion d’aller découvrir le travail de la céramiste Claudia Napoleone, dont le jeu de toupies qu’elle décline aussi en pichet orne l’affiche de l’édition 2015, l’atelier de gravure et brocante des enfants, l’assiette de poisson du jour à la Pêcherie de Lavaux, les cabas imprimés des expressions typiquement suisses du label CullyCully («Y’a pas le feu au lac», «De bleu de bleu», «Ça va le chalet?»), les démonstrations des Folles du tricot ou encore la fabrication du fameux saucisson Le Dérobé au Plan Robert.

Vevey vernit aussi, la veille, sa volée de créatifs à l’occasion des portes ouvertes d’une vingtaine d’ateliers et showrooms. Avec en tête des lieux témoins d’une époque presque révolue, comme cette nouvelle boutique VHS, dédiée aux vieux vinyles, tourne-disques, instruments de musique et mobilier du XXe siècle, l’atelier de reliure artisanale et d’encadrement Dlignes où l’on pourra fabriquer un petit carnet, l’atelier traditionnel de typographie Le Cadratin ou encore les Editions à l’Envers, qui présentent un nouveau conte illustré d’une gravure à l’eau-forte. Pour se souvenir des belles choses.

Ultra: Noël sur Facebook et cullybazar.ch