Un jour, une idée

A Sion, du gin et des poupées russes

Le café-bar La Matriochka, au bord de la Sionne, offre un vaste choix de spiritueux à déguster purs, infusés ou en cocktails

Aux abords de la place des Tanneries coule la Sionne. Et désormais, le gin. Une trentaine de sortes d’alcool de genièvre figurent à la carte, pures ou déclinées en cocktails, dont une vingtaine distillées en Suisse. D’autres bouteilles dorment à la cave, mais Véronique Rodriguez et Daniel Silva les sortent volontiers sur demande. Le couple a ouvert La Matriochka en juin 2019; un bar, un café et bientôt un lieu culturel qui accueillera des expositions.

La décoration se veut rétro avec, au premier étage de la maison, un plafond bleu constellé d’étoiles blanches, une bibliothèque très 70’s, et un joyeux méli-mélo de lampes télescopiques, fleurs séchées, machine à écrire… Mention spéciale au deuxième étage avec sa tapisserie exotique, sa «télé aquarium» où zigzaguent quelques poissons rouges, mais aussi… aux WC, où plusieurs animaux gonflables ont investi la douche. «Daniel voulait un bar et moi une sorte de brocante avec du mobilier design. On a rassemblé les deux choses! Pour ce qui est du café, comme je suis allergique au lactose, on propose des variantes au lait de soja. On a tout conçu comme notre bar idéal!» résume Véronique.

La matriarche veille

Pour la majorité de ses boissons, le couple tient à ne proposer que des produits helvétiques, en maintenant une dimension de «l’ailleurs» uniquement par le nom du lieu. «On aime la culture russe et on voulait bousculer les mœurs, mais on a choisi La Matriochka surtout parce que c’est une figure de femme forte. On s’est dit que ce serait drôle en Valais. Elle a de l’importance au sein de la famille et ici, c’est celle qui s’occupe du bar. Parce que c’est un peu une garderie pour adultes», détaille Véronique, un sourire dans la voix. Sans oublier une touche symbolique: la poupée de bois est colorée comme la maison abritant le bar, et révèle plusieurs «couches», à l’image des dimensions multiples que le couple veut donner à son établissement.

A la tombée du jour, on se laisse donc tenter par le «cocktail Matriochka» servi précisément dans une poupée turquoise et rouge, piquée de circonvolutions blanches. Ou par un gin zurichois, Les Deux Frères, infusé au romarin. Ou peut-être… Ah! Il faudra revenir.


La Matriochka, ruelle du Guêt 2, 1950 Sion, lu 14-23h, ma-me 8-23h, je-ve 8-01h, sa 9-01h. Tous les articles de la rubrique «Un jour, une idée».

Publicité