Pendant plus de quarante ans, le bar Chez Jean-Luc a été un repaire unique «pour les noceurs de la nuit». Ouvert en 1974 par un DJ, il a attiré un public bariolé grâce à son ambiance douillette et profondément décalée et il continuera désormais d’exister grâce au nouveau propriétaire, l’avocat Christian Pirker, qui a confié les rênes de la programmation à l’artiste plasticienne Virginie Morillo.

Directrice artistique et maîtresse des lieux sous le pseudonyme de sainte Viviane, elle estampille l’aura de cette adresse de son propre univers esthétique. Alors que son pseudo fait référence à une martyre chrétienne, le long des 21 marches qui descendent Chez Jean-Luc on retrouve des portraits de la Cicciolina, la fameuse star du porno qui fut aussi députée au parlement italien et femme du célébrissime artiste Jeff Koons.

Sacré versus profane, amour versus perdition: l’artiste décline son ode au féminin en naviguant entre envoûtement et mystère, des lectures érotiques aux DJ sets (à noter celui de Duck Lover & friends le jeudi 5 avril prochain), des tarots aux concerts. La semaine débutera tout en douceur, grâce aux séances du lundi de méditation ASMR, technique qui invite à la relaxation en prêtant attention aux bruitages produits en live avec un micro.

Pour l’artiste, cette carte blanche est une aubaine: «J’adore cet endroit où l’on perd la notion du temps. Sa position au sous-sol fait qu’il n’y a pas de réseau, ce qui concourt à nous couper de l’extérieur. Les heures filent dans ce salon feutré.» Banquettes en velours, boiseries, une alcôve où trône une statue: voilà effectivement un cadre inédit pour siroter un cocktail ou des boissons de production artisanale comme le gin tessinois Bisbino ou les voluptueuses liqueurs de H. Theoria: «Hystérie» avec violette, canneberge, piment et estragon; ou «Procrastination» avec des notes de chêne américain, thé noir, haricot azuki et jasmin.

Dans cette ambiance de cabaret d’époque, on pourra bientôt aussi se restaurer grâce aux assiettes élaborées par le chef Serge Labrosse dans lesquelles se glissent aussi, selon le désir de sainte Viviane, des clins d’œil aux ingrédients aphrodisiaques comme le persil ou le piment.


Chez Jean-Luc, rue de la Cité 9, Genève, tél. 022 310 03 03, lu-me 18-2h, je et ve 18-3h. Tous les articles de la rubrique «Un jour, une idée».