Sécurité

Sonnette vidéo de luxe

Nest, filiale de Google, propose un interphone connecté doublé d’une caméra

Brosses à dents, pommeaux de douche, voitures et machines à café sont déjà connectés. Restait à relier à internet… la sonnette d’une maison. Nest, filiale de Google spécialisée dans la domotique, propose son appareil Hello, destiné à augmenter les capacités de la sonnette de sa porte d’entrée en l’accompagnant d’un flux vidéo.

L’appareil se présente comme un petit appareil tout simple, une caméra doublée d’un grand bouton. Simple, mais onéreux, autant le dire tout de suite: Hello coûte environ 330 francs et Nest recommande en plus de le faire installer par un professionnel. En effet, il faudra relier l’accessoire à sa sonnette filaire, au carillon et à un transformateur compatible. Et comme le prévient la société, il n’est pas certain que le matériel existant soit compatible avec Hello. Celui-ci est donc cher et s’adresse à un marché de niche.

La caméra est capable de filmer sur 160 degrés pour voir précisément qui sonne à sa porte, que l’on soit absent ou présent – on reçoit bien sûr une alerte sur son smartphone et le flux vidéo démarre instantanément. Il est aussi possible de parler à distance, par exemple pour demander à un livreur de déposer un colis devant la porte. Il est aussi possible de diffuser des messages préenregistrés. L’utilisation de Hello est gratuite. Et l’on peut augmenter ses capacités en s’abonnant à Nest Aware (dès 50 francs par année) afin, par exemple, que le système reconnaisse le visage du visiteur si celui-ci a été au préalable enregistré…

Publicité