Mosaïques dorées sur les murs, banquettes en tissus multicolores: l’ambiance se veut festive, «comme une fête dans un temple bouddhiste» sourit Sandrine Pally. Avec son compagnon Yuttakan Pongkunsup, aux commandes en cuisine, elle vient d’inaugurer Suahoy, rue Prévost-Martin à Genève. Le couple n’en est pas à son coup d’essai: en 2017, au cœur des Pâquis, ils lançaient Soï Canteen, leur premier restaurant, inspiré par les spécialités des rues de Bangkok, ville natale de Yuttakan. Une influence urbaine qui s’insérait à merveille dans ce quartier vibrant et décontracté, soulignée par une déco minimale égayée par des néons colorés.

«Yuttakan et moi savons pertinemment qu’il existe déjà une cinquantaine de restaurants thaïlandais à Genève, du coup nous essayons toujours de mettre en avant des plats méconnus ici, car il y a vraiment beaucoup de variété dans le monde gastronomique de son pays», explique Sandrine. «Cette nouvelle enseigne présente des plats plus élaborés que Soï Canteen, comme ceux qu’on pourrait manger quand on rentre en Thaïlande visiter la famille. Peut-être que certains restaurateurs n’oseraient pas les proposer, mais nous avons voulu prendre quelques risques.» Parmi ces spécialités plus surprenantes, on retrouve des brochettes de petits cœurs de poulet marinés et caramélisés, ainsi qu’une langue de bœuf maturée pendant sept jours et grillée en fines tranches, accompagnée par une sauce piquante au tamarin.

Des desserts au goût de l’enfance

Pour trancher avec l’établissement des Pâquis, le menu fait ici la part belle aux produits de la mer, avec des palourdes à la confiture de piment doux et basilic, des donuts de crabe panés ou encore des crevettes sauvages avec mangue verte, citronnelle et curcuma blanc. «Nous proposons également des huîtres, car ici on les associe aux fêtes, même si en Thaïlande il s’agit d’une coutume récente. Nous les servons avec des oignons frits et une sauce bien relevée.»

Les suggestions vont évoluer environ tous les trois mois, sous l’impulsion du jeune chef suisse Benedict Kugler, venu prêter main-forte en cuisine. Succinct mais réconfortant, le choix de desserts maison nous laisse un agréable parfum de lait de coco sucré dans la bouche. Comme un retour en enfance: les recettes sont celles de la grand-mère de Yuttakan, qui tenait un stand de pâtisseries en Thaïlande…


Restaurant thaïlandais Suahoy, rue Prévost-Martin 25, Genève, tel. 022 320 07 37. Du mardi au samedi de 12h à 14h et de 19h à 23h. Fermé les lundis et dimanches. Retrouvez tous les articles de la rubrique «Un jour, une idée».