Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
n/a

En carafe

Syrah Quintessence 2009, Benoît Dorsaz

Une grande syrah valaisanne dégustée lors de la Mémoire des vins suisses, association qui valorise le potentiel de garde des meilleures cuvées du pays

Ce qui détermine la qualité d’un grand vin? Sa capacité à vieillir. C’est une règle universelle, mais elle a du mal à s’imposer en Suisse, où la plupart des vins sont bus dans l’année. Créée en 2002, l’association Mémoire des vins suisses, ou MDVS, s’engage pour changer les choses en valorisant le potentiel de vieillissement d’une cinquantaine de cuvées triées sur le volet.

Cette année, c’est Sierre qui a accueilli la dégustation annuelle de la Mémoire. Pour tous les amateurs de vin, c’est une occasion unique de déguster d’anciens millésimes désormais introuvables. Au cours d’une intense après-midi de dégustation, j’ai eu des coups de cœur pour le Balin 2006 du domaine Kopp von der Crone Visini à Barbengo (TI), le chasselas Cuvée des immortels 2010 du Clos du Crosex Grillé à Aigle et la syrah Quintessence 2009 de Benoît Dorsaz à Fully.

Avec bientôt dix ans de bouteille, la syrah valaisanne m’a épaté par sa jeunesse et son harmonie dans un millésime solaire. Le nez exhalait des arômes de fruits noirs mûrs, de tabac et de lard fumé qui évoquaient une grande syrah de la Côte-Rôtie. La bouche était soyeuse, avec des tanins enrobés et un style tout en élégance incarné par une belle finale épicée. Une merveille.

Domaine Benoît Dorsaz, chemin du Midi 37, 1926 Fully. Prix de la syrah Quintessence 2015 (épuisée): 30 francs.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo lifestyle

Les secrets d'un dressing minimaliste

«Moins, c'est mieux», y compris dans sa garde-robe. En collaboration avec responsables.ch, la blogueuse et auteure de «Fashion mais pas victime» Mélanie Blanc vous donne ses conseils pour acheter modérément et rester branché.

Les secrets d'un dressing minimaliste

n/a