On ne va pas se raconter d’histoires… Etre confiné avec des enfants qui ont soif d’expérimenter et d’apprendre met les parents censés travailler à la maison sous tension. Dans les jours qui viennent, cette rubrique quotidienne regroupera, entre autres, des idées pour accompagner au mieux les familles.

Les histoires racontées, sans images, forment un vivier inépuisable. «Lorsque les enfants écoutent, leur attention est différente, plus libre. Ils laissent vagabonder leur esprit. C’est différent que dans les livres où des éléments visuels, tels que la représentation physique des personnages, orientent la projection», observe Mathieu Genelle. En décembre 2017, après avoir travaillé quinze ans dans la communication, il s’est lancé dans la création d’histoires pour enfants, d’abord sous forme de lecture en ligne, puis de podcasts, invitant plusieurs amis auteurs à le rejoindre.

Des pirates aux fées

Son site, Taleming, regroupe une centaine d’histoires, disponibles gratuitement, sans téléchargement. De formats variables, d’une à quinze minutes environ. Elles sont pensées pour les 6-10 ans, mais peuvent être écoutées dès 4 ans. Deux sont ajoutées chaque semaine. Il y en a des drôles (L’origine d’un pet), des fantastiques (Le train fantôme) ou des rocambolesques (Le vent des pirates). On trouve aussi des personnages récurrents, telles Rose et Fleur qui découvrent la magie.

«A l’origine, je les inventais pour les deux enfants qui partagent ma vie. Depuis une année, je m’inspire des suggestions ou demandes que je reçois. Mes histoires ont pour but d’enrichir l’imaginaire et d’ouvrir les horizons», précise l’auteur. Elles parlent de vivre-ensemble, d’empathie et de respect des différences. Elles aident à surmonter des épreuves, à l’instar du Monstre qui avait peur des enfants qui raconte l’histoire d’un d’entre eux forcé d’aller vivre chez les humains, qui le terrorisent.

Depuis la fermeture des écoles françaises, Mathieu Genelle a eu l’idée de publier une liste collaborative des meilleurs plans pour occuper les enfants. On y trouve des idées de musique à écouter, de vidéos à regarder, de bricolages, de jeux de société… «Plus de 600 000 personnes l’ont déjà consultée et écrit des milliers de commentaires. L’élan de solidarité en France, qui vise à permettre aux parents de profiter au maximum de contenus intelligents et bienveillants, est très touchant, se réjouit-il. On voit un grand nombre de services qui deviennent gratuits. Les éditeurs mettent par exemple à disposition leur manuel scolaire en ligne.»


Taleming, des histoires pour enfants à écouter partout. Tous les articles de la rubrique «Un jour, une idée».