Un jour, une idée

Tania Grace Knuckey, d’art et de soie

L’artiste genevoise signe des foulards en série limitée, une activité qu’elle a entamée comme un projet artistique

Un trait à la fois naïf et délicat: les illustrations de Tania Grace Knuckey font souvent penser à l’art brut avec leur mélange inattendu de figuration et d’abstraction. Depuis 2015, la jeune créatrice raconte des histoires sur soie en produisant des foulards à l’esthétique ludique, mais qui n’ont rien de pop. De ses narrations se dégage une sensation d’instinct, mais motifs et couleurs y sont scrupuleusement harmonisés.

L’illustration finale doit être réussie comme une véritable toile; elle ne peut pas être travaillée en considérant exclusivement l’image à plat, mais doit aussi fonctionner lorsque le foulard est porté. Ainsi, dans ses compositions, les motifs sont le plus souvent asymétriques, et chaque bordure est pensée pour qu’un détail différent se dévoile selon la façon dont le foulard est noué.

Réalisées d’abord à l’encre de Chine, les illustrations sont numérisées, et la phase la plus importante réside dans l’étalonnage colorimétrique entre l’image d’origine et celle imprimée. La maîtrise de l’équilibre chromatique est une vraie obsession chez la créatrice. De mère anglo-ghanéenne et de père italo-suisse, la Genevoise a affiné ses armes grâce à un bachelor à la Design Academy d’Eindhoven et un master en textile au Royal College of Arts, à Londres.

La collection printemps 2019 se compose de quatre nouveaux dessins qui laissent flirter le comique et le terrifiant. «J’aime tout ce qui sort de la norme, qui n’est pas forcément séduisant du premier coup. J’ai par exemple représenté des mouches et des serpents, en leur donnant un côté chou et inventé d’étranges figures symboliques.»

Au rythme de deux collections par an, les foulards sont produits en édition limitée, au maximum 30 pièces, toujours datées et signées. «L’idée est de ressortir de nouvelles propositions en évitant de saturer un marché ou une esthétique. Pour moi, cela reste un projet d’art et je continue à me faire plaisir sans trop me soucier de questions plus commerciales», confie la jeune femme, qui alterne plusieurs mandats en tant que consultante en couleur pour des architectes, enseignante et, plus rarement, des graphistes. Actuellement, elle présente à la Design Week de Milan les imprimés et les scénographies dans le cadre d’une collaboration avec le studio italien Lombrello.


Tania Grace Knuckey, textile design, concept development, creative direction, colour consultation. Tous les articles de la rubrique «Un jour, une idée».

Publicité