Un jour, une idée

Tartines de maître et déco maison au Pointu

A Lausanne, «Bonsoir, bienvenus au Pointu!» Relooking complet, du bar aux tables jusqu’au propos de l’assiette, pour ce qui fut le Lavaux et qui est devenu le rendez-vous des hipsters et des bobos de Lausanne

Très trompeté par la planète bobo, le grand retour de ce vétéran lausannois tout aigu méritait une halte. L’occasion de vérifier que ce n’est plus du tout la même histoire.

A l’entrée de ce beau bâtiment conçu en 1875, premier exemple d’une implantation en carrefour à angle aigu sur Lausanne, quatre figures mythologiques féminines qui remplacent colonnes et piliers, veillent sur une jolie faune de trentenaires qui profitent des derniers rayons chauds de l’été indien. Mousses artisanales à la main, spritz, infusion maison. Il y en a qui croquent dans des tartines, d’autres qui tentent de partager un cœur de burrata juteux. Payés nos hommages aux caryatides, on découvre, non sans surprise, que Le Lavaux, brasserie historique lausannoise en marche depuis 1902 n’est plus.

Un relooking complet

«Bonsoir, bienvenus au Pointu!» Relooking complet, du bar aux tables jusqu’au propos de l’assiette. Dans cette salle en longueur noire de monde, la déco pastel un poil trop girly est loin d’effrayer une horde de barbus qui s’empresse de commander «une autre tournée de verrines et de pinot gris». On fait pareil. Confortablement assis sur une banquette en bois, entouré de petits coussins colorés, on s’amuse à analyser ce nouvel endroit qui regorge de sourires contagieux. «Nous avons eu l’envie de proposer un concept nouveau, qui n’existait pas encore à Lausanne», raconte celui qui a été surnommé «le roi de l’accueil», Vincent Baeriswyl. «Tout ici est homemade, que ce soit la déco, pensée par notre associée Sofia Clara – désormais célèbre blogueuse du sérail – et réalisée par nous tous, que notre petite restauration proposée en semaine et pour le brunch du week-end».

Six silhouettes souriantes

Sur un des murs on découvre un ancien portrait des tenanciers de l’époque, et à ses côtés, un autre avec six silhouettes souriantes, cinq garçons et une fille: Vincent, Sofia, Arthur, Steve, Cédric et Mathias. Une bande de jeunes, de potes, d’épicuriens, tous issus de l’EHL, devenus associés de ce nouvel endroit dans une partie de Lausanne qui ne vibrait plus depuis trop longtemps. Ouvert 7/7, Le Pointu joue la carte du produit frais, servi avec beaucoup de soin sur des tartines, proposées du matin au soir et déclinées selon la saison. On craque pour l’avocado toast épicé, servi avec une pointe de coriandre et on languit sur la carte du brunch, concoctée par la blogueuse Sofia Clara qui s’est amusée à créer des plats d’inspiration britannique, comme les scones salés à l’aneth et au citron vert ou les traditionnels eggs benedicts qu’on adore retrouver le dimanche en sirotant un iced latte au lait de soja.


Le Pointu, Rue Neuve 2, 1003 Lausanne, 021 351 14 14
www.le-pointu.ch

Publicité