Un jour, une idée

Le temple des (beaux) couteaux est à Martigny

La coutellerie d’Anita Carron constitue une véritable caverne d’Ali Baba pour grands enfants

Un couteau pliant occupait jadis la poche du pantalon ou du veston de chaque homme. Agriculteur, artisan ou employé de commerce, chacun avait le sien. Son emploi souvent quotidien le rendait indispensable aux tâches les plus diverses; il faisait ainsi partie de l’attirail de base, au même titre que la montre ou le portefeuille.

Un modèle du genre

De nos jours, il a été supplanté par le smartphone, et les enseignes qui en faisaient commerce ont été remplacées par des vendeurs de cartes SIM. Au point qu’il soit devenu difficile – pour ne pas dire impossible – de trouver aujourd’hui une coutellerie digne de ce nom. Il suffit pourtant de franchir la porte de la boutique qu’Anita Carron tient depuis vingt-quatre ans à Martigny pour découvrir un modèle du genre, une sorte de caverne d’Ali Baba pour grands enfants.

Objectif: vie éternelle

Les couteaux d’art s’y alignent en nombre, fabriqués et ouvragés par des artisans de renom. Lame damassée, manche en matière noble, décoration d’une minutie inouïe, l’outil devient une œuvre à part entière. Les cuisiniers, professionnels ou simples amateurs, y trouvent également des instruments à vocation plus utilitaire. Qu'ils soient de fabrication suisse, française, allemande ou japonaise, seule la qualité de fabrication du couteau – et de planches à découper, notamment – importe à la maîtresse des lieux. La clientèle ne s’y trompe d’ailleurs pas, venant trouver ici, parfois de très loin, la pièce idoine et le conseil en matière d’entretien qui lui assurera une vie quasiment éternelle.

Coutellerie Carron, pl. Centrale 16, Martigny, tél. 027 723 21 75.

Publicité