Un jour, une idée

Le terroir se partage au Café des Alpes, à Gryon

A la fois bar à vin et bistrot villageois, cette nouvelle adresse d’altitude met en scène les produits du coin en variant les ambiances tout au long de la journée

«La bonne cuisine est la base du véritable bonheur»: Cette citation du chef français Auguste Escoffier (1846-1935) résume la vision de Victor Bavaud, jeune patron du nouveau Café des Alpes, à Gryon (VD). Pour la transmettre, ce bon vivant, Villardou d’origine qui a étudié à l’Ecole hôtelière de Lausanne avant d’officier à l’Hôtel de Ville de Crissier sous la houlette de Philippe Rochat et Benoît Violier, puis chez Raymond Blanc à Oxford, en Angleterre, a choisi de transformer un vieux chalet sur ses terres de cœur.

Un bistrot chaleureux, typique des villages traditionnels, qui a pris forme grâce à un moyen parfaitement dans l’air du temps: le financement participatif. «En ciblant avant tout la population locale et les producteurs de la région, pour créer un lieu de rencontres qui ait à la fois la chaleur d’un bistrot de quartier et la modernité d’un bar à vin, j’ai réussi à récolter 83 000 francs au lieu des 50 000 escomptés», se réjouit le patron de 27 ans.

Des alpages au lac Léman

L’espace est scindé en trois parties propices à chaque moment de la journée: le café et son ambiance villageoise où sont servis les petits-déjeuners dès 6h30; le plat du jour, une carte de brasserie et des tapas dès l’heure de l’apéro; le restaurant, plus élégant, et la terrasse avec vue plongeante sur la plaine, encerclée par les impressionnants sommets du Chablais vaudois comme le Miroir d’Argentine et le Grand Muveran à gauche, les Dents-du-Midi à droite.

Victor Bavaud met en valeur les producteurs, artisans et fournisseurs des alentours, vaudois ou fribourgeois: l’éleveur de vaches simmental et limousines Lucas Bonzon de Chesières (VD), le pêcheur veveysan Patrice Brügger ou encore le lait frais de la ferme ainsi que la gâtelet (brioche citronnée) de la famille Champ et les spécialités de la laiterie de Gryon.

Sur la carte renouvelée tous les deux mois, on trouve ainsi ce printemps un tartare de la pêche du jour au caviar de yuzu, des écrevisses flambées à l’absinthe, des filets de gardon sauce meunière et une aiguillette de bœuf. A ne pas rater: le poulet pattes noires de Gruyère rôti du dimanche soir, découpé en salle par le patron.


Café des Alpes, route du Village 2, Gryon (VD), tél. 024 498 22 22, lu-ve 6h30-23h et sa-di 8-23h. Tous les articles de la rubrique «Un jour, une idée».

Publicité