On doit parfois admettre le génie qui frappe certains. Au point de se demander pourquoi cette illumination toute bête éclaire toujours les neurones des autres. Prenez Mark Thatcher, guide de kayak dans le Grand Canyon. Les touristes qu’il promène le long de la rivière chaussent le plus souvent des tongs, sandales minimums mais qui supportent l’eau et protègent la voûte plantaire des pierres qui hérissent le fond de l’onde.