Rhabillé pour l'été (2/7)

Teva, la sandale née d'un éclair de génie

Chaque semaine de l'été, «Le Temps raconte l'histoire de ces accessoires de mode qui font les joies de la belle saison. Cette fois, des chaussures sauvées du Grand Canyon

On doit parfois admettre le génie qui frappe certains. Au point de se demander pourquoi cette illumination toute bête éclaire toujours les neurones des autres. Prenez Mark Thatcher, guide de kayak dans le Grand Canyon. Les touristes qu’il promène le long de la rivière chaussent le plus souvent des tongs, sandales minimums mais qui supportent l’eau et protègent la voûte plantaire des pierres qui hérissent le fond de l’onde.

Oui mais voilà, la tong qui ne tient pas au pied part dans les rapides au premier chavirement, laissant les orteils de son propriétaire nus et désolés. C’est alors que Mark Thatcher trouve l’idée du siècle, ce fameux «tilt» que l’on jalouse. Même pas vraiment une idée en fait, juste du bon sens: en 1984, il fixe à la sandale une bande velcro, histoire d’empêcher l’objet de vivre sa vie au fil de l’eau. La tong améliorée de Mark Thatcher plaît. Il lui donne un nom bien écolo: Teva, qui signifie «nature» en hébreu.