Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Au-delà de reliures «classiques», c’est la recherche, patiente, de solutions originales qui intéresse Catherine Pidoux.
© DR

Un jour, une idée

Textes et images dialoguent avec les matières à Montreux

Catherine Pidoux connaît l’art du beau livre en sa reliure. Dans son atelier, formes et formats se jouent de l’espace et déclinent les temps de la lecture

Un mot, des mots, un dessin, une gravure, une photographie. D’un mouvement, un espace. A Montreux, non loin de la gare, un atelier de reliure, où «habiter le temps». Catherine Pidoux y accueille le regard – c’est en 2011 qu’elle reprend cet atelier créé dans les années 1980 par Jean-Pierre Hinderer dans le quartier des Planches.

Au rythme des matières

Le lieu vit aux rythmes et présences des matières, qui bruissent. Papiers aux grammages variés, à la cuve, parchemin, Velin d’Arches, en pile ou glissés dans les tiroirs d’un meuble oblong. Une paroi entière de rouleaux de tissus, cuirs et toiles aux teintes infinies. Un imposant massicot datant de 1956, utilisé au quotidien pour la découpe, occupe le fond de la pièce, l’équerre et la lame rêveuses et complices.

Au-delà de reliures «classiques», c’est la recherche, patiente, de solutions originales qui intéresse Catherine Pidoux, et ce, quelle que soit la nature du projet – livres d’artiste pour des maisons d’édition, où poème et estampes entrent en résonance, démarches de particuliers; livres uniques, tirages à quelques dizaines d’exemplaires… Avec une haute exigence artisane, une précision du geste, une finesse du rendu, l’imaginaire créatif se fait ainsi réel.

Boîte-livre avec impression à chaud, livre plein cuir, étui en toile, livre-objet, couverture souple ou rigide, gaufrage, dos collé ou cousu d’un fil. La reliure enveloppe le poème. Les livres se glissent dans des emboîtages, qui s’ouvrent, se déplient, à la verticale, en diagonale. Formes et formats se jouent de l’espace, déclinent les temps de la lecture.

Si, «quand les livres se ferment, les mots pensent à autre chose», en refermant la porte de cet atelier, nos pensées demeurent dans cette calme intensité du silence d’un lieu, où les possibles se multiplient, rendent une pensée en mémoire, traces de rêves et d’instants.


Reliure des Planches, atelier de reliure et d’encadrement, rue Industrielle 30, Montreux, tél. 021 963 67 09, lu-ve 13-17h et sur rdv; possibilité de suivre des cours de reliure, pour débutants ou personnes expérimentées.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo lifestyle

Les secrets d'un dressing minimaliste

«Moins, c'est mieux», y compris dans sa garde-robe. En collaboration avec responsables.ch, la blogueuse et auteure de «Fashion mais pas victime» Mélanie Blanc vous donne ses conseils pour acheter modérément et rester branché.

Les secrets d'un dressing minimaliste

n/a