Après le passage du col de la Furka, tout au bout d’une plaine digne des étendues d’alpages, le village d’Andermatt (UR) surprend un peu. Sa station essence à l’ambiance rétro où James Bond s’était arrêté… Sa caserne militaire entourée d’une flotte de véhicules… Son épaisse forêt de protection contre les avalanches… Le charme des paysages alpins ne se dévoile ici pas au premier coup d’œil.

Une extension

C’est sans doute la situation de carrefour routier d’Andermatt, entre les cols de l’Oberalp et de la Furka, qui donne cette impression d’un lieu de passage plus que de résidence contemplative. On a comme envie de s’élever un peu vers les cimes pour découvrir les vallées voisines. C’est justement au sommet de l’une d’entre elles, à 2300 mètres, que The Chedi Andermatt, l’hôtel cinq étoiles de l’homme d’affaires égyptien Samih Sawiris, a récemment posé une extension gastronomique de son restaurant japonais.

Des spécialités raffinées

Accessible avec la télécabine Gütsch-Express, le bâtiment contemporain aux larges baies vitrées est le nouveau terrain de jeu du chef étoilé Dietmar Sawyere. Plus haute adresse nippone de Suisse, le restaurant propose des spécialités raffinées telles que shidashi bento, omakase, kaiseki, sushis et tempuras frais.

A l’intimité des lieux s’oppose la grandeur impressionnante de l’hôtel inauguré en 2013 au village. Si les façades extérieures de ce dernier évoquent la sobriété d’un chalet alpin qui aurait triplé de volume, le décor intérieur multiplie les inspirations asiatiques et la grandeur orientale. Une association de styles et d’opulence qui reste élégante à tous les étages.

On admire le lobby démesuré. Le spa, avec une aile tamisée et divers bassins réservés aux adultes, ainsi que des soins axés sur la cosmétique naturelle de l’Américaine Tata Harper. Mais aussi les flammes omniprésentes avec 200 cheminées à gaz, les brise-vues qui accentuent la verticalité des espaces et font disparaître les constructions voisines, la cave à fromage vitrée de 5 mètres de haut et le gigantesque restaurant pensé comme une cantine haut de gamme où quatre îlots de cuisine ouverte s’amusent à mixer les codes italiens, asiatiques ou indiens.


The Japanese by The Chedi Andermatt, ve-sa-di 11-15h pendant la saison d’été et tous les midis en hiver; The Chedi Andermatt, Gotthardstrasse 4, Andermatt (UR), tél. 041 888 74 88. Tous les articles de la rubrique «Un jour, une idée».