Rafaela Almeida et Cécile Krähenbühl se sont formées à la mode sur les bancs de la Haute Ecole d’art et de design de Genève. Depuis, leur création d’imprimés numériques est devenue un exercice à quatre mains, aussi jouissif qu’élaboré, dont les photographies constituent très souvent le point de départ.

Leur premier projet naît d’un séjour à Paris où, titillées par les contrastes chatoyants du quartier multiculturel de Barbès, les deux amies ont transposé les dégaines les plus singulières croisées dans la rue, ainsi que certains détails architecturaux, dans des compositions visuelles qu’elles ont imprimées sur un carré de soie.