Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire

Un jour, Une idée

Tokyonama, mini-boutique mignonne et nippone

Dans sa petite échoppe de la rue de Carouge à Genève, Yves Bennaïm recrée l’ambiance du Japon de tous les jours

Un jour, une idée

Tokyonama, mini-boutique mignonne et nippone

50 mètres carrés de pur Japon à Genève? Allez dans le quartier de l’hôpital, à deux pas de la place des Augustins et de Bongo Joe, le disquaire le plus funky-caféiné de la cité. C’est là que se trouve Tokyonama, mini-boutique ouverte en décembre 2011 par Yves Bennaïm, passionné par l’archipel (il y a vécu cinq ans) et donc parfait connaisseur de produits authentiquement nippons. D’où ce vrai mélange entre tradition et modernité, où les bentos en plastique copinent avec les couteaux Tojiiro fabriqués dans la province de Niigata, et les t-shirts Crewz d’Osaka avec des céramiques vintage chinées sur les marchés aux puces de Tokyo.

«Je voulais un magasin qui propose des articles de la vie quotidienne. Je voulais aussi retrouver cette ambiance qui vous attrape lorsque vous pénétrez dans une boutique japonaise. Votre regard est d’un coup submergé de mille petites nouveautés. Et là, vous n’avez qu’une envie, celle de tout toucher», explique cet ancien concepteur de sites web, licencié en langue chinoise.

«Au départ, mon projet était d’ouvrir une boutique en ligne. Et puis, au fur et à mesure, il m’est apparu comme une évidence de m’occuper d’un lieu en dur.» Car Yves Bennaïm possède ce contact facile et volubile qui anime les passionnés. Cette manière de vous parler pendant des heures des trésors qu’il ramène à chacun de ses séjours en Nipponie. Mais aussi de ses dernières marottes: ses sakés rares, ses alcools de prune d’Okinawa et surtout son wasabi frais. «Je pense être le seul en Suisse a en proposer à la vente.» Ah bon? Le wasabi, n’est-ce pas cette pâte vert pétard qui vous explose la bouche? On l’a toujours cru cousin du raifort. Visiblement à tort. «Il est plus proche de la moutarde ou du gingembre. Le wasabi est un rhizome, pas une racine. Je le fais venir d’Angleterre, où se trouve l’unique exportateur européen. Il est cueilli le matin et envoyé dans la foulée. Je le reçois le lendemain au magasin.» Un produit rare et fragile qui se conserve dans de l’eau froide. Ce qui explique le prix pas super-doux de la plante qui arrache. «39 francs les 100 grammes. Mais là, c’est un wasabi 100% qui se râpe avec parcimonie pour relever les plats.»

Délicieusement nippon, on vous dit.

Tokyonama, 75, rue de Carouge, Genève.Tél. 022 321 88 89.www.tokyonama.com

Publicité
Publicité

La dernière vidéo lifestyle

Les secrets d'un dressing minimaliste

«Moins, c'est mieux», y compris dans sa garde-robe. En collaboration avec responsables.ch, la blogueuse et auteure de «Fashion mais pas victime» Mélanie Blanc vous donne ses conseils pour acheter modérément et rester branché.

Les secrets d'un dressing minimaliste

n/a