Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire

Un jour, une idée

Tour du monde culinaire sur le bitume lausannois

De Suisse alémanique, les Street Food Festivals essaiment à Lausanne. De quoi découvrir un vaste éventail de cuisines du monde à la fin du mois d’avril

Un hot-dog à Central Park. Une brochette de chèvre sur la terre rouge d’Abuja, au Nigeria. Un pad thaï dans un marché de Bangkok… Ceux qui se sont arrêtés devant ces stands de nourriture mobiles du monde savent que manger dans la rue peut être une expérience gastronomique qu’on n’oublie pas. Avec, souvent, le plus authentique des plats. Préparé à la minute, sous nos yeux, pour quatre sous. Et à déguster tout aussitôt, dans la vraie vie, parmi les gens, dans la poussière.

Une soixantaine de stands…

Pour s’en faire une idée, un premier Street Food Festival a lieu à Beaulieu, à Lausanne, à la fin du mois d’avril. «De l’amateur qui cuisine par plaisir au traiteur professionnel ou au propriétaire d’un camion de nourriture, en passant par les spécialistes du live cooking, une soixantaine de stands seront alignés sur l’esplanade», note Konrad Begert, directeur de Hannibal Events, l’organisateur.

… et des Romands aussi

Après quatre premières éditions à succès à travers la Suisse alémanique en 2015, 11 rendez-vous sont annoncés cette année, notamment à Bienne, Bâle, Berne, Olten, Lucerne, Baden, Thoune et Saint-Gall. Trente-cinq pays seront représentés, parmi lesquels le Yémen, la Jordanie, le Venezuela, le Pérou, le Japon, le Pakistan, le Nigéria, le Brésil ou encore le Mexique, à côté d’une vingtaine de stands romands. Et pour l’apéro? Des stands Aperol Spritz et de vins. Plus une place de jeu avec un parc slackline (dans les arbres) pour les enfants.

Street Food Festival, av. des Bergières, Lausanne, du 29 avril dès 17h au 1er mai, www.streetfood-festivals.ch et www.facebook.com/streetfoodfestivallausanne

Publicité
Publicité

La dernière vidéo lifestyle

Les secrets d'un dressing minimaliste

«Moins, c'est mieux», y compris dans sa garde-robe. En collaboration avec responsables.ch, la blogueuse et auteure de «Fashion mais pas victime» Mélanie Blanc vous donne ses conseils pour acheter modérément et rester branché.

Les secrets d'un dressing minimaliste

n/a