Un jour, une idée

Toute la gastronomie provençale se décline au cœur de Carouge

La nouvelle adresse de Philippe Durandeau fleure bon le sud et décline toutes ses gourmandises

La terrasse jouxte une coquette place piétonne ornée de platanes opulents et d’une belle fontaine dont les jets d’eau glougloutent paisiblement. La température flirte, en ce soir de printemps aux allures de fin d’été, avec les 25°C. Il ne manque que les cigales pour parachever ce tableau aux accents du sud; rien de plus normal, nous voici à la nouvelle adresse de Philippe Durandeau, L’Olivier de Provence.

Un chef et un établissement bien connus des gourmets, le premier ayant dirigé les cuisines du Parc des Eaux-Vives et d’un palace genevois pendant de longues années avant de reprendre à son compte le Café de la Paix, le second étant un lieu incontournable de la cité ayant connu des hauts et des bas, et nombre d’exploitants. «J’ai immédiatement été séduit par cet établissement à l’âme forte et authentique», indique le chef, tout sourire, installé dans ces murs depuis la fin du mois de mars.

Sobriété chic et art de vivre

Nouveau patron, nouvelle équipe, nouvelle carte et… nouveau cadre. Car non seulement les cuisines ont été refaites en intégralité, mais la décoration du lieu a été entièrement repensée dans un esprit «bastide», mêlant sobriété chic et art de vivre à l’occitane. Dans l’assiette, des mets aux saveurs provençales bien évidemment, avec d’incontournables classiques proposés en version bistronomique.

Soupe de poisson, carpaccio de poulpe, artichauts violets à la barigoule, ratatouille au chaudron et œuf roulé à la mie de pain, gambero rosso, calamaretti, cabillaud en aïoli, bouillabaisse de poissons de roche, cocotte d’agneau et, bien sûr, les pieds paquets, traditionnel mets composé d’abats d’agneau mijotés dans une sauce goûteuse à base de tomate, vin blanc et herbes: un registre parfaitement maîtrisé et décliné de manière moderne, en respectant à la lettre l’esprit de cette cuisine de caractère.

Côté douceurs, la maison élargit les horizons et propose des desserts à l’assiette, dont un soufflé aérien au Grand Marnier, ainsi qu’un buffet de délicates gourmandises. Une adresse qui fleure bon le sud et les vacances.


L’Olivier de Provence, rue Jacques-Dalphin 13, Carouge (GE), tél. 022 342 04 50, du lundi au samedi de 12h à 14h30 et de 19h à 22h30.

Publicité