Quand elle apprend être atteinte d’un cancer des ovaires, il y a sept ans, Charlotte Husson, Parisienne de 34 ans, n’imagine pas qu’un chien lui redonnera le moral après cette épreuve. Un golden retriever répondant au doux nom de Michka. A l’époque, la jeune femme, styliste de formation, met sa vie entre parenthèses pour se soigner. Après trois ans de traitement, elle se remet péniblement. Son corps va mieux, mais le moral est en berne, bien qu’elle ait fondé Mister K Fighting Kit, une marque de kits beauté et bien-être pour les malades.

«J’étais dans une sorte de dépression post-traitement, je faisais mon deuil de l’enfant que je n’aurais jamais. Le chien est alors apparu comme ma solution, et j’ai immédiatement fait un transfert d’affection», se souvient-elle. Avec Michka, le bonheur entre dans sa vie. «J’avais un appartement de 40 m2, il pissait là où le sol de l’appartement était en pente, du coup ça gouttait comme ça jusqu’à l’escalier.» Mais qu’importe. Leur relation l’apaise. Elle change ses habitudes de vie, s’impose une balade d’une heure et demie par jour et se sent investie d’une mission: rendre son chien heureux.