Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Sandales en daim et fourrure Brother Vellies.
© Diogo Barros | BAC

Style

Trump-l’œil

A l’aube de la présidentielle américaine, la chevelure
 de Donald Trump s’impose comme la tendance la plus poilante de la saison

C’est la star la plus énigmatique de la présidentielle américaine 2016. Lors des débats, elle reste figée, mutique, comme indifférente à la guerre d’idées et d’ego qui se joue devant elle. Elle n’a jamais fait aucune déclaration raciste ou misogyne, ne traîne aucun conjoint encombrant ou d’e-mails compromettants. Mais qui se cache donc derrière la chevelure de Donald Trump, cette masse jaunâtre comme capillo-pétrifiée depuis la fin des années 80? S’agit-il d’une moumoute, d’implants capillaires, ou encore d’un hamster qui se serait endormi sur la tête du candidat républicain? «Mes cheveux sont 100% à moi, aucun animal n’a été maltraité durant la création de ma coupe», écrivait le milliardaire américain en 2004 dans Trump: How to Get Rich. Mais alors pourquoi les peigner vers l’avant du front, et pourquoi utiliser autant de laque, Mr Trump? Les commentateurs politiques et les coiffeurs ont une théorie: le vortex capillaire serait un camouflage dissimulant la cicatrice d’un lifting raté. Carnassiers, certains éditorialistes veulent y voir une allégorie de sa politique basée sur le rejet de l’altérité. Si Donald Trump ne change pas de coupe de cheveux, c’est tout simplement parce qu’il aurait peur… du changement.

La touffe de Trump est devenue si populaire que le monde de la mode a fini par se l’approprier. L’accessoire le plus tendance du moment? Des chaussons Gucci entièrement recouverts (à l’intérieur aussi!) de longs poils de chèvre, qui ressemblent à s’y méprendre aux tifs du candidat républicains. Sur les réseaux sociaux, on les retrouve sous le hashtag #trumponmyfeet, un jeu de mots qui fait florès dans la fashion sphère. MM6 Martin Margiela a même eu l’audace de créer un «bonnet-perruque» en fausse fourrure beige. Un clin d’œil volontaire aux cheveux de Trump? Difficile à dire. L’accessoire le plus ouvertement «trump-l’œil» reste une paire de chaussettes Gumball Poodle à l’effigie du milliardaire et agrémentée d’une véritable mèche blonde à la place des cheveux. Elles sont unisexes et ne coûtent que 15 dollars. Vous savez maintenant quoi vous enfiler le soir de l’élection présidentielle aux Etats-Unis. 

Publicité
Publicité

La dernière vidéo lifestyle

Les secrets d'un dressing minimaliste

«Moins, c'est mieux», y compris dans sa garde-robe. En collaboration avec responsables.ch, la blogueuse et auteure de «Fashion mais pas victime» Mélanie Blanc vous donne ses conseils pour acheter modérément et rester branché.

Les secrets d'un dressing minimaliste

n/a