Un jour, une idée

Un îlot à gourmandises a fait peau neuve à Prangins

Entre son décor bohème, ses mets du marché et ses tables pieds dans l’eau, la nouvelle buvette de la plage publique de Promenthoux, sur La Côte vaudoise, donne envie de prolonger l’été

Il faut imaginer une fine bande de gazon dissimulée entre des propriétés de maître, sur les rives du Léman. Rien que le chemin qui mène à cette plage est déjà une destination en soi. Avec, d’un côté, une ferme élégante, de l’autre, de hauts portails et des tourelles à peine visibles entre les arbres. Des vues qui plongent le visiteur dans un univers un peu romanesque…

Située en contrebas de Prangins, la plage de Promenthoux constitue un îlot estival comme on en trouve peu. Loin de la ville. A taille humaine. Avec un peu de sable pour les châteaux, mais aussi un accès à l’eau semi-profonde par des marches, des douches, quelques jeux pour enfants. Et un bon mélange de Genevois, Vaudois, expats, accros au bronzage et familles, qui fait la gaieté du lieu.

Depuis ce printemps, la plage attire, en plus des habitués, une nouvelle clientèle amatrice des buvettes de charme. Car l’ancienne cantine s’est muée en jolie guinguette pieds dans l’eau. Reprise par Philippe Bozaldes, qui gère également le Café du château de Prangins, elle a d’abord changé de décor. Caisses en bois empilées, servant d’étagères, plantes géantes et canapés en bambou réchauffent l’atmosphère de cette bâtisse en bois typique des constructions lacustres. L'année prochaine, un «cabanon» devrait être construit pour mieux répondre à clientèle de la plage, avec l’accord et le soutien de la commune. Sous la houlette de la Société de Développement de Prangins, ce coin de verdure vibre aussi en musique, comme ce fut le cas lors d'un concert classique avec le pianiste Jorge Viladoms et le violoncelliste Lionel Cottet, à la renommée mondiale. 

Lire aussi: Lever de voile au pied du Château

Côté carte, on trouve un beau panel de mets estivaux, du tartare de bœuf coupé au couteau ou tataki de thon et taboulé de quinoa au saumon gravlax, en passant par des planchettes mer et terre, des salades gourmandes, une entrecôte de bœuf sauce chimichurri, un burger Angus avec frites et coleslaw, des glaces artisanales. «Nous avons choisi de partir sur des mets frais, de saison, mais pas forcément locaux. Nous ne cuisinons par exemple pas de filets de perche, parce qu’un approvisionnement à la saison du pays n’est pas possible. En revanche, on les propose en plat du jour quand la pêche est bonne», explique Philippe Bozaldes, qui a été à la tête du restaurant du Musée olympique, à Lausanne. 

Des plats généreux et joliment dressés, à accompagner d’un des vins de La Côte présents sur la carte, comme le Domaine de Penloup, à Tartegnin, ou le Féchy Grand Cru de Pierre-André Gallay. Entre deux baignades, pour que dure encore quelques semaines ce merveilleux été.


Le Petit Bouchon de Promenthoux, route de Promenthoux 100, Prangins (VD), lu-di midi et soir jusqu’à mi-octobre (fermé le lundi dès mi-septembre) tél. 022 361 34 20.

Publicité