Un jour, une idée

Un marché lausannois pour faire revivre le passé

Greffer un pommier, partager ses graines et goûter certains légumes oubliés: tel est le programme que propose ce dimanche ProSpecieRara. Mais ce marché d’automne ne représente qu’une des activités de la fondation

Conserves, crêpes et pizzas à base de céréales oubliées, gaufres aux pommes rares ou encore viande de vache grise rhétique… Des goûts nouveaux portés par l’étonnante diversité agricole que connaissaient nos aïeux. Voilà quelques expériences que pourront vivre les visiteurs du 5e Marché d’automne organisé par la Ville de Lausanne et ProSpecieRara ce dimanche au Signal de Sauvabelin.

Dans l’idée de faire découvrir une large palette de spécialités issues de variétés et de races locales menacées, cette édition se concentrera entre autres sur les volailles et les arbres fruitiers. Un atelier de greffage permettra de mieux comprendre la conservation et la préservation de ce patrimoine. Chaque visiteur pourra amener son rameau greffon de pommier et repartir avec un futur arbre centenaire à planter près de chez lui, avec un compost de première qualité offert pour l’occasion.

Autre nouveauté: une bourse et un atelier de récolte de semences proposé dans le cadre de l’action Tomates-Urbaines. Les participants apprendront à récolter les graines de leurs tomates de balcon pour les replanter l’an prochain. Ailleurs, dans le parc: des rallyes, contes, ateliers de mise en conserve à l’attention des enfants, activités nature, dégustations de miel et vins de Lausanne.

Autres activités et parrainages

Depuis 1982, la fondation ProSpecieRara travaille étroitement avec des associations d’élevage, des éleveurs et des cultivateurs. Elle organise aussi des ateliers, comme celui de la fabrication d’un duvet en laine cardée de moutons de la région (prix de 250 à 275 francs selon la taille de duvet choisie) prévu le 12 novembre prochain à Vésenaz (GE).

En parallèle, elle met en place un système de parrainage d’arbres et d’animaux qui peuvent faire l’objet de cadeaux. La marraine ou le parrain peut rendre visite à son oie, son canard, son porc laineux, son mouton, sa chèvre ou à son groupe d’élevage de volaille; mais aussi à du gros bétail, à des chevaux ou des arbres. Ce, à tout moment, avec l’accord préalable du propriétaire. L’amour est dans le pré.


Marché d’automne, 9h-17h, Signal de Sauvabelin, Lausanne, dimanche 10 septembre 2017.

Publicité