Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Le décor presque baroque du Perroquet.
© DR

Un jour, une idée

Un petit gin au nouveau Perroquet lausannois?

Dans le quartier du Rôtillon, un bar-restaurant flambant neuf cartonne avec sa carte de cocktails, ses plats cools et sa décoration maximaliste, entre jungle coloniale et salon victorien ostentatoire

Ouvert en juillet dernier au cœur du Rôtillon, à Lausanne, à la place du bar à tapas O Buro, Le Perroquet a attiré d’emblée le regard des passants. D’abord parce que son décor rompt avec le minimalisme des ambiances nordiques et contemporaines auquel les espaces publics branchés du moment nous ont habitués. La première chose qui frappe? Les papiers peints, notamment une tapisserie House of Hackney aux fleurs psychédéliques, qui couvrent certains murs des trois espaces en enfilade, vitrés sur la rue pavée étroite et pentue.

Pour apprécier le reste, il faut entrer et s’asseoir sur le mobilier chiné de caractère. Prendre le temps d’apprécier la verdure, le marbre, les oiseaux en laiton, les tableaux animaliers, le velours, le lustre doré et les vieilles lampes à franges qui donnent à l’ensemble une ambiance coloniale, plutôt féminine, entre un jardin botanique hyperfleuri et un intérieur britannique typique de l’ère victorienne.

Un décor imaginé par l’architecte d’intérieur Julia Christ, Brésilienne d’origine installée à Lutry, également à l’origine du Bellini, du Café Louve, du futur Darling. «Le décor est sans aucun doute ce qui explique le succès immédiat du lieu. Il ne ressemble à aucun autre à Lausanne. C’est vraiment nouveau, très typé, comme un voyage dans le temps», analyse Fabio Marco à la tête du Perroquet avec Georges Marchand, qui lui gère entre autres Le Pavillon, à la Riponne.

Le gin est la spécialité de la maison, pile dans la tendance nocturne du moment. Avec une quinzaine de références suisses, portugaises, britanniques, et d’ailleurs. Autre atout, le café Ibex servi chaud ou glacé est torréfié par Fabio Marco. Ouverte matin, midi et soir, la cuisine se veut fraîche, saine et de saison, type açai bowl, croque-madame, focaccia, salade de champignons, ceviche de thon, bao buns au porc. Un plat de pâtes est renouvelé tous les soirs et une fois par semaine pour le midi. Le brunch du week-end est très prisé (de 10h à 15h, samedi et dimanche).

A lire aussi: Du café et des meubles à la sud-africaine, mais en terres vaudoises


Le Perroquet, ruelle du Flon 4, Lausanne, tél. 021 312 60 60, me, je et di 8h-1h, ve et sa 8h-2h.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo lifestyle

Les secrets d'un dressing minimaliste

«Moins, c'est mieux», y compris dans sa garde-robe. En collaboration avec responsables.ch, la blogueuse et auteure de «Fashion mais pas victime» Mélanie Blanc vous donne ses conseils pour acheter modérément et rester branché.

Les secrets d'un dressing minimaliste

n/a