Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Le café des Patronnes, à la fois boutique de seconde main et petit «tea-room».
© DR

Un jour, une idée

Un sirop artisanal et des robes sous le même toit lausannois

Le Café des Patronnes innove en joignant boissons artisanales et vêtements en quête d’une nouvelle vie

Des chaussures de créateurs à la semelle quasi neuve. Des chemisiers en soie très «couture». Des sacs. Des bijoux. Des sirops de producteurs locaux, divers thés (noirs, verts, parfumés, rooibos, tisanes, chaï, etc.), des jus, des cafés torréfiés dans le coin, des biscuits artisanaux… Tout ça, oui. A boire, à manger et pour s’habiller, sous le même toit.

Ouvert au début de juin, le Café des Patronnes est à la fois boutique de seconde main et petit tea-room. Les deux fondatrices, Morgane Baatard et Melodia Marques, cherchaient depuis longtemps une manière de mettre en valeur des vêtements qui ont été aimés. «On voulait créer une solution plus pratique que les vide-dressings où il est bien souvent nécessaire de payer son emplacement et où les «modeuses» doivent s’improviser bonne vendeuses en tenant elles-mêmes leur stand. Nous acceptons jusqu’à dix pièces en bon état par cliente, pour un mois, et prenons un pourcentage sur la vente. On privilégie les marques moyen et haut de gamme, mais on accepte les autres pour autant qu’elles soient particulières», explique Morgane Baatard.

Lorsque le délai est passé, la cliente est libre de venir chercher son argent, récupérer ses affaires invendues ou laisser les deux patronnes en faire don à des associations caritatives. «Le dépôt a un succès phénoménal: on doit freiner les ardeurs de nos clients pour que les ventes suivent. C’est sans doute le signe que de plus en plus de femmes sont sensibles au fait de ne pas jeter bêtement leurs fringues», poursuit Morgane Baatard.

Prochaine étape: convertir de plus en plus de Lausannoises au bonheur de la mode d’hier, car acheter des pièces de créateurs déjà portées plutôt que de cautionner le marché du fast fashion en se ruant sur les collections des enseignes à bas prix est bien meilleur pour la planète.

Entre deux essayages, on prend le temps de s’asseoir sur l’un des vieux fauteuils en velours pour boire un chaï tout en scrutant l’air de rien les pièces uniques accrochées ici et là. Des morceaux d’histoire qui ont encore des choses à dire.


Café des Patronnes, rue du Valentin 43, Lausanne, ma-ve 10h-18h30 et sa 10-18h, tél. 021 311 53 75, cash uniquement.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo lifestyle

Les secrets d'un dressing minimaliste

«Moins, c'est mieux», y compris dans sa garde-robe. En collaboration avec responsables.ch, la blogueuse et auteure de «Fashion mais pas victime» Mélanie Blanc vous donne ses conseils pour acheter modérément et rester branché.

Les secrets d'un dressing minimaliste

n/a