Vin

Une collection «unique» et «historique» de grands crus aux enchères à Genève

Des vins prestigieux et très recherchés seront mis aux enchères ce dimanche à Genève. La vente de ces bouteilles devrait atteindre 6 à 9 millions de francs

Plus de 1 400 bouteilles de grands crus du Domaine de la Romanée-Conti, de prestigieux vins de Bourgogne extrêmement recherchés et parmi les plus chers au monde, seront proposées aux enchères dimanche à Genève.

Parfaitement conservées aux Ports-Francs de Genève depuis une quinzaine d'années, ces bouteilles appartiennent à un investisseur qui souhaite rester dans l'anonymat, a expliqué jeudi aux médias le directeur de la maison d'enchères Baghera Wines, le Français Michael Ganne, qui a travaillé pendant plusieurs années chez Christie's.

Une collection «unique» et «historique»

Les 266 lots du Domaine de la Romanée-Conti qui seront proposés dimanche représentent un ensemble de 1 407 bouteilles, magnums et jéroboams de 7 grands crus produits entre 1952 et 2011 (Romanée-Conti, La Tâche, Richebourg, Romanée-Saint-Vivant, Grands Echezeaux, Echézeaux, Montrachet).

Cette collection est «unique» et «historique», d'après Michael Ganne, qui explique qu'habituellement les maisons de vente aux enchères proposent seulement des dizaines ou une centaine de bouteilles du Domaine de la Romanée-Conti.

Lire aussi: En Romanée-Conti, à la fortune du vin

Une valeur totale estimée à 4 millions de francs pour les bouteilles de Romanée-Conti

Les estimations par lot vont de 1 600 francs pour une bouteille de La Tâche 1966 à entre 120 000 et 200 000 francs pour 12 bouteilles de Romanée-Conti 1988. L'ensemble de ces lots est estimé à 4 millions de francs.

Les grands crus du Domaine de la Romanée-Conti figurent parmi les plus chers au monde en raison notamment de leur grande rareté, car le domaine est très petit (une trentaine d'hectares dont seulement un hectare dédié au grand cru Romanée-Conti). Seules quelque 200 bouteilles pourront ainsi être produites cette année et il y a une liste d'attente de 100 000 personnes qui espèrent un jour acheter une bouteille, a affirmé Michael Ganne.

La vente «la plus importante de ces deux dernières décennies en Europe continentale»

Dimanche, Baghera Wines proposera aussi quelque 3 000 bouteilles des grands crus de Bordeaux, dont une bouteille d'Yquem 1848 à 15 000 francs et 12 bouteilles de Petrus 1982 estimées à 45 000 francs, ainsi que des lots de Champagne millésimés et des cigares cubains.

Au total, la vente devrait atteindre 6 à 9 millions de francs. Soit plus du double de la première vente organisée en décembre dernier par cette jeune maison (3 millions de francs).

D'après Michael Ganne, cette vente de vins d'exception est «la plus importante de ces deux dernières décennies en Europe continentale».

Il a cependant expliqué que le marché était moins porteur qu'il y a quelques années, en raison notamment des incertitudes économiques actuelles en Chine. Le régime chinois s'est lancé dans une campagne anti-corruption, ce qui freine également les ventes, selon le directeur de Baghera Wines.

Publicité