Acheter de la mode éco-responsable, c’est une idée à laquelle tout le monde adhère, mais il est plus facile de s’attacher à quelques noms plutôt que d’avoir accès à tout moment à un large choix de marques durables. Comment être certain de ne pas tomber dans le greenwashing? Comment acheter en ligne, de manière pratique et rapide? Le Genevois Benjamin Lecrivain a souhaité simplifier les recherches pour toutes les personnes désireuses de consommer éthique et durable. Il a ainsi sélectionné des griffes qui confectionnent des vêtements à moins de 1500 km de la Suisse, et qui appliquent une approche rigoureuse quant aux matières utilisées.

Parmi les champions en termes de fibres durables, on retrouve la marque suisse Avani, qui n’emploie que des tissus monomatières et 100% naturels – tels que le Tencel, le lin, le chanvre, le modal – et dont les teintures sont écologiques. Un souci de cohérence qui va jusqu’aux moindres détails, puique les vêtements sont fabriqués le plus près possible de l’atelier genevois, sans fermetures éclair et uniquement avec des boutons en matériaux naturels européens, à base de buis français ou de caséine de lait italien. Parmi les nombreuses marques françaises proposées par Clother, on retrouve les magnifiques chemises en lin de Kipluzet, qui met à l’honneur cette fibre naturelle locale cultivée en Europe sans irrigation, sans déchets, sans OGM, avec très peu d’intrants.

Paiements différés et retours gratuits

Dans une optique d’économie circulaire, Clother valorise aussi le processus de recyclage et d’upcycling. En Toscane, la marque italienne Rifò produit des collections homme et femme à partir de vêtements usagés. Grâce à un artisanat centenaire, cette région bénéficie d’un savoir-faire unique. Dans la ville de Prato, Rifò récupère de la laine et du cachemire pour produire des pulls «régénérés» qui permettent de réduire l’utilisation d’eau en se passant de la phase de coloration. En matière d’upcycling, les Français de Refab Market rachètent des chutes de tissus, de l’ameublement par exemple, pour donner vie à des séries limitées, comme des jupes, des robes, ou encore d’indémodables blousons teddy.

S’inspirant des expériences clients proposées par les géants de la mode, Clother offre l’option «try first, pay later» avec un débit effectif seulement après avoir essayé les pièces. Enfin, non seulement les retours sont simplifiés, mais en plus, tout le stock se trouve en Suisse, ce qui permet d’éviter de fastidieux frais de douane.


Clother. Aussi sur Instagram: @clother_chRetrouvez tous les articles de la rubrique «Un jour, une idée».