Un jour, une idée

Une nouvelle star est née: l’eau de Sembrancher

Cette eau minérale des Alpes valaisannes a conquis plusieurs tables étoilées et des gastronomes

Pour bien commencer l’année, rien de tel qu’un retour aux sources. Après les incontournables excès des Fêtes, de l’eau, donc. Mais pas n’importe laquelle, évidemment. Celle qui jaillit avec vigueur du Catogne, par exemple, au cœur d’une nature sauvage. Après avoir cheminé doucement dans les entrailles de cette imposante pyramide granitique, elle apparaît en amont du village de Sembrancher (VS), chargée d’innombrables propriétés.

Beaucoup de fluorine

Dans son très long parcours souterrain, elle traverse notamment des roches sédimentaires constellées de cristaux de fluorine qui lui confèrent une teneur exceptionnelle – on l’aura deviné – en fluor naturel. Pour la petite histoire, le Dr Louis Lude, installé dans ce village valaisan au début du siècle dernier, avait observé un taux de caries extrêmement bas chez les résidents de la commune. Des études menées par les autorités sanitaires de l’époque, intriguées, permirent alors de découvrir l’origine de cette singularité.

Désormais captée en profondeur, de manière très parcimonieuse afin de protéger la ressource et son environnement, cette eau minérale naturelle voit ses propriétés protégées. Elle ne subit en effet aucune modification ou traitement avant d’être mise en bouteilles dans du verre neuf totalement recyclé. Faiblement minéralisée, elle favoriserait la digestion et peut être consommée sans modération. Voilà qui, dans un environnement de produits de consommation de plus en plus anxiogène où les mises en garde sont légion, a de quoi redonner le sourire.

Des bouteilles très élégantes

Finement pétillante ou naturelle, à choix, elle séduit sans mal. Même les grands chefs de cuisine tels Didier de Courten à Sierre, Damien Germanier et Jacques Bovier à Sion, Samuel Destaing à Orsières, Guy Ravet à Vufflens-le-Château ou encore Carlo Crisci à Cossonay l’ont adoptée. Outre les qualités indiscutables du contenu, le design du contenant n’est pas complètement étranger au succès de cette eau. Elégante et épurée, facilement identifiable, cette bouteille se distingue de ses congénères aux atours souvent moins engageants et ne dépareille pas sur une table à la mise soignée.

Un concours organisé l’année dernière à Paris, portant sur plus de 50 eaux provenant de 20 pays, l’a distinguée: une médaille d’argent pour l’eau pétillante, une de bronze pour son équivalent naturel. Qui a dit qu’il ne coulait que du vin en Valais?


L’eau Sembrancher, route du Grand-Saint-Bernard 82, Sembrancher (VS), tél. 027 785 26 46.

Publicité