Un jour, une idée

Une soirée pour quelques petites mains de Genevoises habiles

Ce mercredi, l’hôtel N’vY accueille en musique Les Inspirantes, un marché de créatrices locales

Le temps d’un soir, les productions de six jeunes entrepreneuses genevoises déménagent dans le quartier des Pâquis. C’est à l’hôtel N’vY, au style art moderne si bigarré qu’il en paraîtrait presque irréel, que l’on découvrira des créations faisant la part belle au minimalisme esthétique. Commençons par Le Blanc d’Angélique Freytag (ci-dessous), qui transforme un basique t-shirt en signe d’appartenance, une dédicace aux Genevoises, qui réutilise des emblèmes de la Ville de Calvin, des canons de la Vieille-Ville aux cygnes de la Rade en passant par le phare du bout de la jetée des Bains des Pâquis. Celles qui osent le deuxième degré n’hésiteront pas à arborer un de ces symboles décalés tels que la longeole, spécialité charcutière du bout du lac mais aussi moquerie pleine d’affection.

Pour protéger vos oreilles du froid, les bandeaux tricotés à la main par La Reine des Pom’s, sobres dans leur design, jouent sur une grande variété de textures et couleurs. Toutes les étiquettes sont imprimées chez Trajets, une entreprise œuvrant depuis bientôt quarante ans à l’intégration sociale et professionnelle de personnes vivant avec des difficultés psychiques.

«Scrub» et sérums

«Mellow», terme anglais qui se traduit par moelleux, est le nom d’une jeune marque de produits de beauté naturels. Dans la gamme, on retrouve beaucoup de produits dédiés au soin des peaux mixtes mais aussi un scrub à base de café, plusieurs savons et un shampoing solide au monoï ainsi que deux sérums, dont un agissant plus spécifiquement sur l’éclat du visage grâce à l’acide hyaluronique et à d’autres, de fruits. La créatrice organise également des ateliers à domicile pour apprendre, en petits groupes, à fabriquer sa propre crème pour le visage ou son shampoing solide.

Pour compléter ces marques, qui sont une ode à l’essentiel, on retrouve aussi des pièces uniques comme les sacs à main créés par René René, mais aussi les illustrations au crayon de l’artiste Groseille (ci-dessus). Petit focus sur les bijoux de Lydia Saurel, façonnés avec de l’argent et de l’or made in Suisse pour donner vie à des boucles d’oreilles et des bagues à la fois organiques et géométriques, qui s’inspirent avec finesse du monde minéral.


Marché Les Inspirantes, Hôtel N’vY, rue de Richemont 18, Genève, ce mercredi 30 oct. 18h30-minuit, tél. 022 544 66 66. Tous les articles de la rubrique «Un jour, une idée».

Publicité