Un jour, une idée

Une tranche de fromage bleu pour l’Homme bleu

C’est pour financer un projet d’exposition et les prochains voyages d’André Kuenzy, le cyclope bleu, que le Blue Cheese est sorti des cuves

C’est un pachyderme bleu de Schtroumpf qu’on peut croiser sur les routes du Mexique, du Japon ou du Sénégal, au sauna à Malmö, sur le pas-de-porte de Godard, dans les rues de New York, Clermont-Ferrand ou Renens. Il pose un petit œil et une courte trompe sur les gens de rencontre. Il ne parle pas. Cette apparition muette intrigue, séduit. Passeur de poésie, émanation du surréalisme dans un monde trop rationnel, «forme enfantine susceptible de contenir toutes les histoires», l’Homme bleu est l’Autre parfait.

Un tégument caoutchouteux

Sous le tégument caoutchouteux de l’alien se dissimule un Neuchâtelois, André Kuenzy. Les lecteurs du Temps le connaissent bien car, en 2013, cet architecte de formation a publié dans notre journal Tim & Léon, une bande dessinée dont il a signé le texte et Romuald Reutimann les dessins. Quand il n’endosse pas l’identité de l’Homme bleu, qui fête ses 20 ans, l’hurluberlu hyperactif multiplie les projets depuis sa base, la Maison du Sugus, c’est-à-dire l’ancien silo Suchard, à Serrières, siège d’Ombudfilms Sàrl, une maison de production qui développe des projets plus ou moins martiens dans les domaines du cinéma, du multimédia, de l’architecture et de la gastronomie.


Lire aussi:


L’autre jour, le facteur a apporté un colis suspect. Il contenait une galette carrée molle dans une enveloppe étanche. Du plastic? Non, du fromage, et du bleu, comme de bien entendu. Le Blueman Blue est une création de Didier Germain. Il est produit avec du lait cru de vaches des Montagnes neuchâteloises et affiné avec soin par la Fromagerie les Martel, aux Ponts-de-Martel.

Proche du Stilton

En sortant la tranche de son emballage, on craint l’attentat olfactif mais au goût, le gommeux s’avère tout à fait confortable. Sa rondeur le rapproche du Stilton anglais plutôt que de l’âcre gorgonzola. «Ce projet régional présente une nouvelle manière d’aborder le crowdfunding et met en avant les produits du terroir avec soin et amour», explique André Kuenzy.

C’est pour financer un projet d’exposition et les prochains voyages de l’Homme bleu que le Blue Cheese est sorti des cuves. Pour 150 francs par année, les abonnés reçoivent chaque mois à domicile quelque 150 grammes de pâte persillée, ainsi qu’un dessin surprise de Reutimann rapportant un exploit du cyclope bleu roi à l’intersection des mondes réel et imaginaire.


Le Blueman Blue Cheese et d’autres produits sont disponibles sur le site Augmented. club.

Publicité