Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Au camping L’œil dans le rétro à Avoise, en France. Rétro en diable.

Tourisme

Les vacances «vintage», ou une virée en Nostalgie

Sillonner Berlin en Trabant, dénicher les hôtels rétro ou dormir dans un Airstream des années 1950: ces amours-là se cultivent

Art de vivre, ou trip d’un été? Le voyage au pays de la nostalgie fait partie des circuits touristiques actuels. Pour certains, ils auront la couleur d’une Trabant bleu pâle, pour d’autres, l’odeur d’une caravane des années 70 ou des rideaux d’une chambre d’hôtel rétro. A chacun son vintage. Alors que des ados rêvent d’aller au Club Med pour faire «comme dans Les Bronzés» (avec option mini-maillot et touffe au vent?), des quadras mettent le cap vers l’époque des Trente Glorieuses de leurs parents. C’est le cas de Valérie, 42 ans, journaliste et sociologue de formation. Ses vacances sont souvent un saut de soixante ans dans le passé.

Parmi ses destinations phares: le Hangar Rockin’Festival dans les Alpes bernoises et ses courses de vieilles voitures sur un aérodrome, ou encore le Summer Jamboree à Senigallia, en Italie, qui réunit 15 000 adeptes par soir. Dans cette station balnéaire, le charme des années 40 et 50 est conservé coûte que coûte. Et pour se mettre dans l’humeur dès le départ de la maison, il faudrait idéalement conduire une Chevrolet 54, en robe à pois. Cette passion «met un vernis joyeux sur les choses de la vie»!

Par contre, le vintage trip a aussi ses revers. Valérie en a fait l’expérience l’été dernier. Partis en vieux bus WW direction la Galice, elle et son compagnon ont dû être rapatriés depuis Clermont-Ferrand. «On est repartis… avec EasyJet!» Retour à la réalité 2015, sur ce coup-là. Mais afin d’éviter le coup de la panne, on pourra toujours opter pour la location d’une caravane seventies restaurée au camping L’œil dans le rétro à Avoise, en France, ou pour un séjour dans un authentique Airstream à l’île de Wight chez Vintage Vacations.

Un «cocon à remonter le temps»

Pour l’option cadeau à vos potes nostalgiques, c’est chez ideecadeau.ch que cela se passe. Sur ce site, on peut en effet offrir une semaine dans un «cocon à remonter le temps», avec sol à motif damier et nappe en vichy rouge et blanc. «Vous ne manquerez pas de vous faire remarquer sur les routes lorsque vous vous déplacerez avec votre caravane vintage», nous promet-on.

D’où vient ce besoin de plonger dans ce bain de nostalgie? «C’est l’antithèse de la modernité qui nous entoure» analyse Vivian Gasser, directeur de l’enseigne lausannoise Particules en suspension, véritable nid d’accessoires rétro. «Démarrer une voiture ancienne, c’est compliqué, et on n’est jamais sûr d’arriver à destination sans tomber en panne. Cela se situe hors des conventions actuelles. C’est une manière de se révolter, mais en fait c’est plutôt snob vu le prix que ça coûte!»

Lire aussi: Et de trois Particules en suspension au centre de Lausanne!

Dénicheur de tendances pour ses boutiques, Vivian flaire facilement le vent de la ringardise tourner en un nouveau souffle vintage que tout le monde va s’arracher. Mais la limite entre les deux est plutôt floue. Pour lui, qu’il s’agisse d’un objet, d’une voiture, d’une musique ou d’un habit, le stade de la ringardise est terminé «quand on ne se souvient plus d’une chose, et que l’on est content de la redécouvrir». La connotation vintage apparaîtrait donc forcément après une phase has been. Exemple? L’imagerie de la licorne, très tendance dans les années 1990, fait à nouveau fureur. Selon Vivian Gasser, «cela redeviendra ringard le jour où Migros aura compris ça. A ce moment-là, les concept stores arrêteront de les vendre.»

Puisque les 90’s prennent la direction du joyeux revival, autant s’y préparer. Pour s’offrir des vacances vintage, prière désormais de louer une Fiat Punto, d’insérer une cassette des Spice Girls dans son autoradio, de porter un pantalon bariolé façon Johnny Clegg et d’envoyer des cartes postales depuis la Costa Brava. Avec quelques mèches de cheveux décolorées sur un reste de coupe mulet, ce sera parfait.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo lifestyle

Les secrets d'un dressing minimaliste

«Moins, c'est mieux», y compris dans sa garde-robe. En collaboration avec responsables.ch, la blogueuse et auteure de «Fashion mais pas victime» Mélanie Blanc vous donne ses conseils pour acheter modérément et rester branché.

Les secrets d'un dressing minimaliste

n/a