Avec Philippe Darioli, c’est tout ou rien. L’artisan encaveur de Martigny vinifie des vins droits et secs sans sucres résiduels. Ou alors des liquoreux denses et complexes, à des années-lumière des «sucraillons», ces crus sans substance arrondis par une douceur à visée commerciale. Ses vins gorgés de soleil et de botrytis, la fameuse pourriture noble, lui ont permis de se faire un nom en devenant millésime après millésime une référence de la charte Grain Noble confidenCiel, qui réunit les meilleurs vins doux valaisans. Un statut confirmé lors d’une dégustation de 34 vins de la charte le 20 août dernier à Sierre: ses trois liquoreux se sont classés parmi les douze premiers pointages.

Philippe Darioli a développé son savoir-faire pas à pas. Fils d’agriculteurs, il a acheté sa première vigne en 1996 à sa sortie de l’Ecole de Changins. Il a vinifié son premier liquoreux la même année, un ermitage (marsanne). Il n’a plus cessé depuis. Avant de se mettre à son compte en 2003, il a beaucoup appris au contact de deux grands noms de la viticulture valaisanne, Didier Joris, avec qui il a travaillé aux caves Orsat, et Marie-Thérèse Chappaz. «Ils m’ont appris la rigueur», dit-il, reconnaissant.

Parmi les trois liquoreux de la gamme, Vent d’Anges est sans doute le plus complexe, lui qui marie pinot gris (60%), petite arvine (25%) et marsanne (15%). Le millésime 2010, qui vient d’être mis en bouteille, est extrêmement prometteur. Sa robe est dorée et brillante. Le nez, expressif et complexe, exhale des arômes d’abricots, de confiture de figues et une note épicée. En bouche, la liqueur présente beaucoup de volume avec un très bel équilibre sucre-acidité. On retrouve l’abricot, le caramel et une élégante note de zeste d’orange confit en finale. Un vin taillé pour la garde, idéal pour accompagner un fromage bleu.

Philippe Darioli travaille 3 hectares de vignes sur les appellations Leytron et Chamoson. A la cave de Riddes, qu’il partage avec les frères Philippoz, il produit 22 vins dont deux autres Grain Noble, une arvine et une marsanne. Coup de cœur pour l’ermitage 2010 et le cornalin 2011 élevé en fût, deux vins à la typicité éclatante.

Où l’acheter? Philippe Darioli, Fusion 16, 1920 Martigny. Tél. 027 723 27 66. Pas de site internet. Prix: 41 francs pour 50 cl. www.letemps.ch/vinotheque