Tout commence en 2019 avec des t-shirts sur lesquels Valérian Felder s’amuse à coudre des motifs à la main, simplement pour donner plus de vie à ses dessins, les transférer sur tissu pour les rendre palpables. Puis viennent ses jeux de mots qui donnent naissance à sa série la plus connue, baptisée «les mots doux». Détournement de proverbes et autres expressions connues, allusions coquines et licencieuses, voire slogans féministes, son glossaire doucement subversif évolue au gré des inspirations du jeune créateur. «Mettez du cœur dans vos épinards», «Levez-vous de bonheur», «Je m’en bats le clit», autant de slogans brodés sur le cœur qui amusent, provoquent et, souvent, servent de prétexte pour engager une conversation. Des messages qui perdurent dans le temps, à la différence des motifs sérigraphiés ou floqués qui disparaissent après un certain nombre de lavages.

Le succès est tel que l’artiste se consacre désormais 100% à la broderie. Durant sa formation aux arts appliqués, de la photo au graphisme en passant par la typographie, Valérian a développé son esprit touche-à-tout. En plus de ses mots brodés à la main, il se familiarise avec de nouvelles techniques, comme la machine à coudre pour réaliser des motifs plus volumineux, ou ses nouveaux tapis aux couleurs pop, dans un esprit toujours second degré.

Ateliers d’initiation

Le jeune homme de 25 ans transmet sa passion en organisant régulièrement des ateliers qui permettent aux participants de réaliser leurs propres motifs. Des moments d’apprentissage, mais aussi de détente et de partage, comme lors d’un brunch entre amis pour personnaliser des habits pour un futur bébé. Si la broderie connaît un regain d’intérêt, tout comme le tricot, son atout réside avant tout dans sa grande accessibilité, non seulement grâce à son matériel bon marché et peu encombrant, mais aussi par la satisfaction d’obtenir un résultat ni trop vite ni trop lentement.

«Lorsqu’on s’attaque au tricot, cela prend un moment avant de voir un résultat, alors que dans la broderie, on est tout de suite récompensé en voyant le dessin apparaître, raconte Valérian. L’exercice demande de la concentration mais s’avère très apaisant, on renoue avec la simplicité. Mes pensées deviennent plus fluides durant cette activité manuelle. Lorsque les mains sont parties, mon esprit vagabonde.»


VFelder. T-shirts entre 50 et 90 fr., tapis à partir de 120 fr., personnalisation de t-shirts et tapis sur demande. Retrouvez tous les articles de la rubrique «Un jour, une idée».