C’est un rêve d’ivrogne devenu réalité. Le hammam Aire, à Séville, offre à ses visiteurs la possibilité de prendre un bain dans une baignoire remplie de vin rouge tout en dégustant un verre de ribera-del-duero. De quoi, nous promet-on, rajeunir son derme tout en se faisant plaisir. Ma chère et tendre, qui a du goût, a testé la chose la semaine dernière lors d’un voyage en Andalousie. Elle est revenue au pays conquise avec une peau plus lisse et plus brillante que jamais. Mais comme elle a effectué d’autres soins pendant son séjour, un doute certain subsiste sur l’origine de cette embellie cutanée.

Bien sûr, les effets positifs des polyphénols, les tanins du raisin, sont connus. La consommation (modérée) de vin rouge a un effet positif pour l’organisme, notamment pour la prévention des maladies cardiovasculaires. Un polyphénol, le resvératrol, aurait même des propriétés anticancéreuses selon une étude de 2010 de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm).

Le resvératrol serait aussi un produit miracle pour la peau, comme je l’ai appris en surfant sur Internet. Il permet de réaliser la synthèse de protéines favorisant le renouvellement des cellules de l’épiderme. La société Caudalie, créée par Mathilde Cathiard, fille des propriétaires du domaine bordelais Smith Haut Lafitte, a été la première à l’utiliser, développant toute une gamme de soins cosmétiques à base de produits issus de la vigne. Elle est également à l’origine du premier Spa Vinothérapie, qui propose plusieurs soins à base de raisin et de polyphénols. Mais pas de bain dans du vin rouge, un procédé sans doute jugé trop trivial.

Car à lire les publicités de Caudalie, seul le concentré de resvératrol agrémenté d’autres substances actives dispose d’un effet anti-âge. Ce n’est pas donné: il faut une tonne de pépins de raisin pour obtenir un kilo de polyphénols. On comprend intuitivement qu’une immersion dans du vin rouge est très loin de pouvoir offrir les mêmes concentrations en tanins. Et donc, a priori, mon épouse doit sa peau douce à un autre facteur qu’à son seul baño de vino.

Pour ceux qui iront à Séville, ça ne veut pas dire que l’expérience ne doit pas être tentée. Mais à condition qu’il s’agisse d’un plaisir avec une optique de détente et de relaxation. Pour votre peau comme pour l’ensemble de votre corps, ce sera une forme d’homéopathie: la seule certitude est que ça ne peut pas faire de mal.