Dans les 22 m² du magasin, une septantaine de marques se côtoie harmonieusement. Le dénominateur commun de cette caverne d’Ali Baba? Un univers bohème qui fait la part belle aux accessoires, notamment les bijoux. Mis à part les baskets Veja, les super-basiques de chez Sessùn et les pièces de lingerie de Love Stories, on y trouve uniquement des marques confidentielles, françaises et espagnoles en tête, qui arrivent à conjuguer qualité et durabilité à des prix accessibles et proposées en quantité très limitée.

Dans un premier temps, le concept store a ouvert ses portes pour commercialiser les vêtements signés par la fondatrice, Barbara Waldesbühl, qui venait de quitter un poste à responsabilités dans une société de trading. «Pendant mes études à HEC, le soir, je suivais des cours de stylisme. Après le bachelor, ma carrière s’est accélérée davantage que prévu, mais après huit ans, j’ai vécu une grosse remise en question, explique cette Helvéto-Argentine. J’ai alors suivi une amie en Inde pour le tournage d’un film documentaire et me suis remise au patronage en utilisant le tissu des saris indiens pour mes modèles.»

La créativité de la jeune femme s’oriente ensuite vers la recherche de tissus vintage, qu’elle réactualise dans la coupe et les finitions. A l’époque, la vague hippie chic démarrait timidement, et lors d’un voyage à Copenhague à la rencontre de nouveaux designers, elle rassemble les marques qui vont définir l’ambiance de la boutique: des pièces féminines et poétiques qui s’inscrivent dans un certain minimalisme associé au design nordique contemporain.

Pour fêter dignement le cap de ses dix années d’existence, Viva Frida s’est adressée à l’artiste suisse Camille Brodard, qui a signé une nouvelle identité visuelle ainsi qu’une collection capsule dévoilée à partir du 4 juillet prochain.

Tout le mois, divers concours seront lancés, et chaque achat, en boutique ou en ligne, donnera droit à des réductions auprès d’une pléthore de marques et enseignes indépendantes romandes, de la mode durable d’Avani jusqu’aux séances de coaching Fire-Up.


Viva Frida, rue Sainte-Beuve 1, Lausanne, tél. 021 311 10 80, lu-ve 10-19h, sa 10-17h. Retrouvez tous les articles de la rubrique «Un jour, une idée».