Marta Zedda a fait des longues études en management du patrimoine culturel. Arrivée en Suisse il y a quatre ans, elle est aujourd’hui décidée à dévoiler tous les attraits de sa région natale à travers son site qui propose à la livraison une sélection de produits phares de la gastronomie sarde. «On connaît principalement la Sardaigne pour ses eaux cristallines, mais le territoire a énormément d’atouts à mettre en avant. Je suis née dans l’arrière-pays, et dans mon cœur, il a la magie des paysages ruraux, celle des oliviers centenaires ou des champs de céréales à perte de vue.»

Avec Divina Sardegna la jeune femme amène ainsi en Suisse un morceau de ce monde agricole en commençant par les deux cépages les plus représentatifs de l’île: le vermentino, blanc délicat et floral, et le cannonau, un rouge corsé. Celui des Caves Giba, le 6Mura Riserva, est primé depuis sept années consécutives par le fameux guide œnologique italien Gambero Rosso. Le site web propose également des cépages plus confidentiels, comme le carignano, le granazza et le bovale.

Du pane carasau à la fregola

Ne pouvait pas manquer à l’appel le pane carasau, appelé également «carta musica», une galette fine et croustillante qu’on déguste en général à l’apéritif. À l’allure fine et croquante, ce pain peut se garder longtemps, jusqu’à plusieurs mois, et servait comme aliment de base des bergers lorsque ces derniers s’éloignaient de leur village pendant la transhumance en hiver. Les feuilles de myrte, plante aromatique du maquis méditerranéen, viennent parfumer les saucisses artisanales, alors que le miel sarde contient du pollen des fleurs sauvages de sulla, d’immortelle et d’arbousier qui donne un miel amer, un des plus raffinés, que les sardes accompagnent volontiers avec de la ricotta fraîche.

Divina Sardegna nous fait également découvrir la fregola, semoule travaillée en gros grains, qu’on appelle aussi «couscous sarde». Si les historiens émettent plusieurs hypothèses quant à ses origines, il est certain que la tradition de sa préparation est millénaire. Elle se fait d’une façon lente, complètement manuelle, avec une technique experte d’humidification et de roulage de la semoule par des mouvements circulaires, un passage au four pour la toaster. La fregola se consomme le plus souvent avec une sauce à la tomate et des coques, mais peut se décliner en plusieurs recettes: avec un ragoût de viande, utilisée en soupe, ou encore préparée comme un risotto.


Divina SardegnaRetrouvez tous les articles de la rubrique «Un jour, une idée».